Plusieurs projets de végétalisation se concrétisent aux Pâquis

Un ancien parking goudronné a été transformé en placette accueillante, perméable et végétalisée à la rue Plantamour. Cette réalisation, pilotée par le Service des espaces verts (SEVE), est la première d’une série d’aménagements visant à apporter plus de fraîcheur et de convivialité dans un quartier très dense et peu ombragé.

Rubrique associée

Image
Placette Plantamour

Face aux défis climatiques, les villes doivent repenser leur aménagement et trouver des solutions pragmatiques. Les Pâquis sont particulièrement denses, les rues y sont étroites et le réseau de canalisation fort présent. Les espaces disponibles dans la rue sont limités mais le quartier comprend de nombreuses cours intérieures.

Plusieurs emplacements appartenant à la Ville de Genève où il est possible de réduire les îlots de chaleur et améliorer l’esthétique des lieux pour les rendre plus agréables ont été identifiés.

Une placette à Plantamour

Au cœur des Pâquis, entre les numéros 35 et 37 de la rue Philippe-Plantamour, une petite cour goudronnée utilisée comme parking est devenue un îlot de fraicheur. Quatre places de stationnement appartenant à la Ville de Genève ont été supprimées. Les locataires se sont vu proposer des places dans un parking souterrain à proximité. 

Le goudron a ainsi été retiré et remplacé par 40 m² de verdure et 60 m² de matière argilo-calcaire pour permettre aux eaux de pluie de s’infiltrer. Trois arbres ont été plantés: deux érables du Japon, virant au rouge écarlate en automne, et 1 lilas des Indes, dont la floraison s’avère aussi délicate que colorée. Enfin, 150 plantes vivaces, notamment du lierre et des carex, viennent compléter la surface végétalisée, autour de laquelle un banc a été installé.

Les prochaines réalisations

A la rue de Lausanne 31, 10 places de stationnement seront déplacées dans des garages en sous-sols du voisinage pour donner naissance à une cour agrémentée de 7 arbres et de nombreux arbustes. Cette réalisation est prévue pour l’automne 2024.

Dans le Square Jean-Jaquet, une vaste cour actuellement occupée par un parking de 52 places, qui seront relouées aux mêmes conditions dans des parkings vides en sous-sol aux alentours, deviendra un petit parc pour les habitant-e-s des immeubles adjacents. 25 arbres seront plantés sur des surfaces herbeuses. Nécessitant des travaux plus conséquents, la réalisation de ce projet est prévue à l’automne 2025. En outre, des autorisations ont été demandées pour la plantation de 81 arbres de grandeurs et d’essences variées sur 13 sites différents répartis aux quatre coins des Pâquis à la place d’une cinquantaine d’espaces dédiés aux voitures, qui seront compensées dans des parkings souterrains.  

Pour Alfonso Gomez, Conseiller administratif en charge de l’environnement, "l’addition de ces interventions au pied des immeubles contribue à verdir et embellir un quartier très minéral. Elles s’inscrivent dans l’engagement de la Ville en faveur de la plantation d’arbres et de la végétalisation pour lutter contre les îlots de chaleur, améliorer la qualité de vie de la population et augmenter la biodiversité". Ces actions font suite à d’autres projets similaires du SEVE qui ont vus le jour aux Grottes, à Pré-Lévêque, à Villereuse et dans le parc des Eaux-Vives. Des projets sont aussi en cours à la Jonction.

Contact

Département des finances, de l’environnement et du logement (DFEL)

M. Alfonso Gomez, Maire

En contactant Anna Vaucher

Collaboratrice personnelle

Tél. +41224182240

Por. +787609797

Courriel

Télécharger la vCard

Article modifié le 09.07.2024 à 14:09