Réseau international des villes refuges: l’écrivaine iranienne Maryam Jafari Azarmani accueillie à Genève

Comme annoncé par le Conseil administratif au mois de décembre dernier, la Ville de Genève a officiellement adhéré fin mai au Réseau international des villes refuges (ICORN – International Cities of Refuge Network) à l’occasion de sa dernière Assemblée générale à Copenhague.

Image
Maryam Jafari Azarmani

Genève rejoint plus de septante villes membres à travers le monde offrant aux écrivain-e-s une résidence temporaire de deux ans afin de leur permettre de poursuivre leur travail en sécurité.

Jusqu’en 2026, Genève hébergera l’écrivaine iranienne Maryam Jafari Azarmani. Ecrivant principalement dans les genres classiques de la poésie persane avec une approche innovante et progressiste, sa poésie primée s'inspire des problèmes sociaux et politiques de la vie en Iran et de son expérience vécue en tant que femme dans une société patriarcale.

En Iran, de nombreux journalistes et sources en ligne ont critiqué ces dernières années les poèmes de Maryam Jafari Azarmani comme étant contre le régime et son leader et l’accusent d'actes pouvant entraîner de lourdes sanctions dans le système judiciaire iranien. Elle a notamment participé activement au mouvement «Femmes, Vie, Liberté» à travers des initiatives organisées par les cercles littéraires iraniens.

A Genève, Maryam Jafari Azarmani aura l’opportunité d’échanger avec la scène littéraire locale et nationale, et d’apporter de nouvelles impulsions à la vie culturelle genevoise.

Contact

Yannick Richter

Service des relations extérieures et de la communication

Chargé de l’information du Conseil administratif

Tél. + 41 22 418 29 11

Por. + 41 76 338 43 69

Courriel

Télécharger la vCard

Article modifié le 14.06.2024 à 16:13