Cette page est également disponible en English !

Campagne Faire Face: les dangers du dérèglement climatique à Genève, parlons-en ensemble

Le Groupe de Travail Politique du mouvement Extinction Rebellion Genève (XR) ainsi que diverses organisations  actives sur les thèmes de la transition écologique, de la santé mentale et de la Communication Non-Violente se sont engagés pour mettre en place, en intelligence collective, une campagne de communication et de sensibilisation nommée Faire Face. La Ville de Genève, par le biais de son service Agenda 21 – Ville Durable, soutient cette campagne au niveau financier et logistique.

Image
Campagne Faire-Face

Partant du double constat que l’urgence climatique n’est pas suffisamment rendue visible par les autorités, dans un espace public inondé de publicités poussant au déni et à la catastrophe écologique, et que de nombreux-euses citoyen-ne-s estiment la Suisse comme étant à l’abri des conséquences du dérèglement climatique, la campagne Faire Face a pour objectif de sensibiliser les citoyen-ne-s aux risques climatiques et vulnérabilités spécifiques à la région genevoise.

A quoi pouvons-nous nous attendre si l’inaction tant politique qu’individuelle persiste? Le but de cette campagne est de délivrer des messages scientifiques vulgarisés et clairs au grand public sur les risques du dérèglement climatique spécifiques à Genève.

C’est pourquoi, les initiateur-tice-s du projet et membres d’Extinction Rebellion se félicitent de l’adhésion de la Ville de Genève à la 1ère revendication du mouvement qui est de dire la vérité sur la situation et sur l’urgence de se mobiliser pour en sortir.

Campagne démontrant des scénarios

A partir du 30 mai 2022, une campagne d’affichage et de vidéos expose 8 scénarios de situations d’urgence dans les années 2040, fondés sur des risques validés par un comité d’expert-e-s scientifiques. Cette campagne a été conçue avec le Studio Yomira, en collaboration avec Sonia Dominguez et Rob van Leijsen. Par exemple, l'affiche «Canicule Pâquis» parle de la problématique des chaleurs extrêmes qui vont augmenter en fréquence et en intensité. Celle-ci pointe également le danger pour la santé humaine que représentent de telles températures dans une ville inadaptée à des chaleurs de +40C. Cette affiche cible le quartier des Pâquis, mais l'ensemble du territoire genevois va subir des températures de plus en plus extrêmes, en ville comme en campagne.

La carte «Analyse climatique du canton de Genève»  est accessible en ligne et montre les projections pour tous les quartiers. L'affiche propose finalement de tourner la page à ce futur peu enviable et d'agir pour que ce scénario ne se réalise pas. Elle invite enfin à consulter le site faire-face.ch afin d’informer la population des risques, de proposer une liste d’espaces de discussion et d’ouvrir le champ des possibles sur les actions auxquelles participer ainsi que rejoindre celles et ceux qui agissent déjà pour changer demain.

14 espaces de discussion de 4 formats différents sont destinés au grand public

Ils seront animés par diverses associations. L’un des formats, la «Rencontre Climat» est une discussion libre en groupe accompagnée par deux animateur-trice-s pour garantir une écoute bienveillante de chacun et chacune et rencontrer d’autres personnes préoccupées par le climat. Le «Cercle des Emotions» jongle entre groupe et binôme, guidé par un questionnement pour faciliter le partage de ses émotions négatives, comme positives, et permettre notamment d’accueillir l’éco-anxiété.

Les initiateur-trice-s et les organisations partenaires se réjouissent de rencontrer la population entre le 11 et le 26 juin. Programme des activités sur le site web faire-face.ch

Contact

Céline Perino

Chargée de missions climat

Service Agenda 21 - ville durable

5, rue de l'Hôtel-de-Ville

1204

Genève

Suisse

Tél. Tél. +41 22 418 22 93

Courriel

Télécharger la vCard

A télécharger

Article modifié le 14.06.2022 à 16:25