dessin bleu foncé et orange de bâtiments

Dossier d'information Le changement climatique à Genève

Stratégie climat: énergie et bâtiments

La diminution de l’empreinte carbone de la ville est intimement liée à la réduction massive de la consommation énergétique des constructions et des infrastructures. Agir sur les bâtiments, diminuer leur consommation et valoriser les énergies renouvelables – locales et importées – constituent les pierres angulaires de la transition énergétique.

Stratégie climat - axe bâtiments énergie

À elle seule, la consommation énergétique pour la construction et l’exploitation des bâtiments et des infrastructures représente 30 % du bilan carbone de la ville.

100% d'énergies renouvelables à l'horizon 2050

Les ressources nécessaires à la couverture des besoins en chaleur et en électricité dépassent largement ce que la commune est capable de produire sur son territoire. 100 % d’énergies renouvelables à l’horizon 2050 pour chauffer les bâtiments, c’est le pari engagé. Il nécessite non seulement de valoriser les ressources locales, mais aussi d’assurer un approvisionnement de bonne qualité et en quantité suffisante sur un marché à forte demande. Des mesures techniques d’optimisation des installations, de chauffage notamment, sont prévues pour renforcer l’efficacité énergétique des bâtiments. Des matériaux neutres en carbone composeront les nouvelles constructions.

Réduction des besoins

Les infrastructures et les bâtiments ne sont pas seuls à être énergivores. La population et les milieux économiques devront également consentir à une réduction de près d’un tiers de leurs besoins qui, aujourd’hui, ne peuvent pas être entièrement couverts par les énergies renouvelables.

La Ville agit

  • Rénovation du patrimoine bâti municipal visant la réduction de sa consommation énergétique (-30 %) et de son empreinte carbone (- 60 %);
  • Lancement de «Genève-Rénove» dès 2022, un programme pour faciliter la rénovation des bâtiments sur tout le territoire communal;
  • Développement du solaire photovoltaïque sur les constructions existantes;
  • Élaboration d’un Plan directeur communal de l’énergie pour fédérer les acteurs et les actrices concerné-e-s;
  • Élaboration et mise en oeuvre d’un programme de sobriété énergétique;
  • Implantation de filières de production de matériaux biosourcés, de recyclage et de réemploi pour favoriser un approvisionnement local et de qualité.

Article modifié le 23.02.2022 à 14:58