Promeneurs avec logo distanciation sociale

Dossier d'information COVID-19: Mesures prises par la Ville de Genève

L'administration adapte ses prestations

Les services municipaux de la Ville de Genève ont adapté leurs actions, afin de garantir les prestations essentielles à la population tout en protégeant leurs collaborateurs et collaboratrices, et en respectant les normes de sécurité édictées par les autorités fédérales et cantonales. 

Si une grande partie du personnel de l’administration a été amenée à effectuer du télétravail, d’autres employé-e-s ont été réaffectées à des missions considérées comme prioritaires pour la population. La plupart des services municipaux a d'ailleurs adapté son fonctionnement afin de garantir les prestations essentielles à la collectivité. 

Garantir la continuité des missions essentielles

Le Conseil administratif a validé pour chaque service, les missions essentielles et importantes à assurer en priorité tout en prenant des mesures spécifiques pour protéger les collaboratrices et collaborateurs de l’administration municipale. Via son Organe communal de coordination et de conduite des moyens d'intervention et de soutien des services municipaux en cas de situations exceptionnelles (ORCOC), l'administration a ainsi mis en place une structure composée d’un état-major, de 7 cellules dirigeant les missions essentielles et de 8 cellules support, permettant de garantir, même en cas de confinement total, la continuité des activités essentielles de la Ville de Genève.

Etat civil

Reprise progressive des prestations

Dans le strict respect des normes de santé fixées par l’OFSP et compte tenu des critères fixés par l’Office fédéral de l’état civil, les prestations suivantes sont désormais assurées par le service de l’état civil de la Ville de Genève: 

Les prestations suivantes sont reportées jusqu’au 22 juin:

  • arrivée ou départ du canton de Genève pour les Confédérés.
  • attestation de séjour et de domicile

Accès complet à toutes les prestations dès le 22 juin.

Requêtes par courriel ou correspondance

Les usager-e-s sont invité-e-s à utiliser en priorité les démarches en ligne pour les commandes de tous les actes d’état civil.

Les demandes suivantes peuvent être effectuées par courriel ou par correspondance en téléchargeant et en complétant le document ad hoc :

Pour toute autre information, veuillez contacter l’adresse etat-civil@ville-ge.ch.

Du 16 mars au 30 avril: limitation des prestations 

Le service de l’état civil a adapté son activité pour prendre en charge les prestations essentielles et répondre aux exigences des autorités fédérales. C’est ainsi que le service a continué d'assurer, même au plus fort de la crise, l’enregistrement de toutes les naissances et de tous les décès. Les célébrations de mariages et de partenariats ont eu lieu lorsqu’un des fiancé/partenaire était une personne vulnérable, une naissance était prévue avant le 31 août ou un des fiancé/partenaire était au bénéfice d’un titre de séjour arrivant à échéance. Les déclarations de reconnaissance présentant des critères d’urgence ont également été reçues.  Les commandes en lignes des actes de naissances et de décès ont été traitées lorsque l’évènement s’était produit depuis le 1er octobre 2019. Pour toutes autres commandes urgentes d'autres actes, le public a été invité à envoyer un courriel: etat-civil@ville-ge.ch en justifiant de l'urgence.

Pompes funèbres

Depuis début mai, le Service des pompes funèbres, cimetières et crématoire a retrouvé un niveau d’activité normal dans ses installations. Tenant compte des dernières recommandations du Conseil fédéral, le service adapte une nouvelle fois la prise en charge des défunt-e-s et l’accompagnement des familles en deuil.

Organisation des obsèques

Les entretiens avec les membres des familles endeuillées peuvent à nouveau se faire dans les locaux de l’avenue de la Concorde 20, sous réserve d’un rendez-vous préalable, et avec deux personnes maximum. La possibilité d’organiser les obsèques par téléphone reste possible, comme durant la période de confinement.

Cérémonies et inhumations

Les cérémonies peuvent se dérouler désormais avec 70 personnes maximum dans la chapelle A et la chapelle B du centre funéraire de Saint-Georges ou la chapelle des Rois. Les autres lieux demeurent fermés. Les personnes assistant aux cérémonies sont invitées à inscrire leur nom et numéro de téléphone sur une liste de présence conservée durant 14 jours. Depuis le 1er juillet, le service propose une prestation de cérémonie filmée dans la chapelle B, ce qui permet aux personnes dans l’incapacité de se déplacer au centre funéraire d’assister malgré tout à la cérémonie

Les inhumations dans les cimetières municipaux se déroulent également avec un maximum de 70 personnes pour autant que celles-ci respectent les consignes sanitaires et la distance physique. La participation active à une inhumation n’est malheureusement toujours pas autorisée.

Cendres et dépôt d’urnes

Les remises des cendres aux familles sont effectuées, durant les horaires d’ouverture du centre funéraire de Saint-Georges, soit du lundi au vendredi de 8h30 à 18h, et les week-ends et jours fériés de 9h à 17h. Il est à nouveau possible de procéder à la dispersion des cendres au Jardin du Souvenir, sur rendez-vous, en contactant préalablement le 022 418 67 11.

Le dépôt d’urnes au columbarium de Châtelaine peut à nouveau être organisé en présence de la famille. Il en est de même des inhumations d’urnes au cimetière de Saint-Georges. Les familles sont invitées à prendre rendez-vous auprès des gardien-ne-s de cimetière au 022 418 67 80.

Consciente de l’impact des restrictions imposées par les contraintes sanitaires aux familles endeuillées, plus spécifiquement lors de la cérémonie d’adieux, la Ville propose aux familles d’envisager une cérémonie du souvenir, une fois la pandémie passée. De plus amples informations seront communiquées aux familles par le Service des pompes funèbres, cimetière et crématoire dans le courant de l’été.

Police municipale

Depuis le 20 mars 2020, la police municipale est opérationnellement rattachée à l’Etat de Genève et appuie divers services étatiques qui demandent son aide, tels que la police cantonale, le service de la consommation et des affaires vétérinaires (SCAV), les gardes-faunes ou encore la police du commerce et de lutte contre le travail au noir (PCTN).

Au sein de la Ville de Genève, le police municipale agit de manière transversale et vient en appui à divers services comme le Service d’incendies et de secours (SIS), le Service social, le Service des pompes funèbres, cimetières et crématoire, le Service des sports, le Service des écoles ou le Service logistique et manifestations. Il répond par ailleurs à toutes les demandes ORCOC (Organe communal de coordination et de conduite des moyens d’intervention et de soutien des services municipaux en cas de situation exceptionnelle) et veille au respect des normes fédérales (réponses aux signalements d’attroupement de personnes ou de non-respect de l’ordonnance fédérale, contrôle du respect des normes fédérales pour l’ensemble des commerces, etc.).

Ecoles et parascolaire

Réouverture des écoles depuis le 11 mai

La rentrée partielle du 11 mai à nécessité des adaptations importantes afin de pouvoir respecter les plans de protection des établissements primaires et du parascolaires. Des aménagements de locaux ont dû être réalisés, une augmentation de la fréquence et du type de nettoyage, ainsi qu'une réorganisation du service des repas ont été mis en place. 

Enfin, les horaires de la patrouille scolaire ont été étendus afin de garantir la sécurité des élèves en fonction d'un horaire d'accueil élargi. 

La rentrée complète du 25 mai implique de nouveaux aménagements. 

Du 16 mars au 8 mai: fermeture des écoles et accueil minimal

Suite à la décision du Conseil fédéral de fermer les écoles, un accueil minimal a été organisé, depuis le 16 mars, pour les enfants du personnel de la santé, des cas d'urgence et des enfants dont les parents assument une fonction régalienne (secteur pénitentiaire, Ministère public, police cantonale et Service d’incendie et de secours). Entre 60 et 80 enfants sont accueillis chaque jour sur l’ensemble de la ville, contre 12'500 en temps ordinaire. 

Cet accueil comprenait un temps scolaire et un temps parascolaire, afin d’assurer une continuité dans la prise en charge de l’enfant, sur le modèle de ce qui existait précédemment. L’accueil est organisé sous la responsabilité du Canton (Département de l'Instruction publique), en étroite collaboration avec les communes et le Groupement intercommunal pour l'animation parascolaire. 

Au total, 36 bâtiments scolaires sur 53 sont restés ouverts avec une présence réduite de collaborateurs et collaboratrices du Service des écoles, tous les jours scolaires, de 6h30 à 10h30, pour garantir le nettoyage de base avec une attention particulière sur les points de contact. 

Bien que les restaurants scolaires aient fermé leurs portes jusqu'au 10 mai 2020, 10 réfectoires (sur 47) ont accueilli des enfants grâce au personnel des associations et du GIAP. Une seule cuisine de production, celle de Plantaporrêts, est demeurée fonctionnelle. 

La patrouille scolaire a été maintenue jusqu’au 18 mars, puis mise en veilleuse. 

Petite enfance

Elargissement progressif de l'offre depuis le 27 avril

Dès le 27 avril, le Canton demande que l’offre d’accueil soit élargie aux parents inscrits qui ne disposent pas de solution. A cette date, près de 400 enfants sont accueillis.

Depuis le 11 mai, tous les lieux sont ouverts et l’offre est étendue à tous les enfants inscrits

Compte tenu des contraintes sanitaires importantes et des normes d’encadrements, cette réouverture pose des défis majeurs aux institutions. Et pour assurer qu’elle se déroule dans les meilleures conditions possibles, la Ville de Genève a vivement encouragé les familles à prendre contact  avec les directions des crèches avant de ramener leur enfant, afin de vérifier qu’il puisse être pris en charge de manière adéquate.

Dès le 18 mai, une permanence téléphonique est assurée du lundi au vendredi de 10h à 12h (022 418 81 81) au Bureau d'information petite enfance qui est actuellement fermé. 

Du 16 mars au 27 avril: fermeture des crèches et service minimum

Suite à la décision du Conseil d'Etat de fermer les crèches, un service minimum a été mis en place du 16 mars au 8 mai dans les institutions petite enfance subventionnées par  la Ville pour assurer l'accueil des enfants du personnel de la santé, des pompes funèbres, certains cas d’urgence ainsi que des enfants dont les parents assument une fonction régalienne (secteur pénitentiaire, Ministère public, police cantonale et Service d’incendie et de secours). 

Chaque jour, en moyenne, 75 enfants ont été accueillis dans 8 institutions de la petite enfance, soit une institution par secteur. 105 membres du personnel éducatif ont été mobilisé-e-s quotidiennement pour les prendre en charge, sans compter le personnel administratif. 

A titre de comparaison, avant la pandémie, 4'800 enfants fréquentaient quotidiennement, à temps partiel ou complet, les 78 institutions de la petite enfance subventionnées par la Ville de Genève, encadrés par 1'600 professionnel-le-s. 

Ligne Solidarité Urgence sociale et Points info

Dans le cadre du dispositif d'urgence sociale mis en oeuvre par la Ville de Genève et ses partenaires, une permanence téléphonique a été assurée du 24 mars au 12 juin, pour répondre aux préoccupations des habitant-e-s liées à l'urgence sociale pendant la période de crise sanitaire.

Les quatre Points info sont actuellement fermés au public, mais accessibles via la ligne téléphonique 0800 44 77 00.

Offre digitale

Les guichets et lieux d’accueil du public étant pour la plupart fermés, une grande partie des prestations offerte par la municipalité s’est déployée en mode digital. Aux démarches et diverses prestations en ligne déjà existantes, se sont ainsi ajoutées un grand nombre d'initiatives virtuelles, comme celles, par exemple, de Cité Seniors ainsi qu'au sein des institutions culturelles, regroupées sous le hastag #CultureChezVous.  

Dispositif de la voirie

Répondant présent-e-s pour que la ville reste propre, les employé-e-s de la voirie fournissent un important travail pour la communauté. Le service Voirie - Ville propre a ainsi fait le nécessaire pour assurer la continuité des opérations essentielles depuis le début de la crise et a organisé des tournus pour assurer les prestations sur la durée. 

Priorité absolue, la collecte des déchets en porte-à-porte et en écopoint a été maintenue à 100% durant toute la crise, mobilisant durant le semi-confinement plus de 50 employé-e-s. 

La prise de rendez-vous pour la collecte des déchets encombrants , temporairement suspendue, est à nouveau possible en ligne depuis le 6 mai et par téléphone à partir du 11 mai 2020 (0800 22 42 22 ).  

Le nettoiement des espaces publics, d'abord partiellement maintenu avec environ 50% des effectifs présents sur le terrain concentrant principalement leurs efforts sur les vidanges des poubelles de rue et l'entretien des écopoints, est désormais effectué totalement comme avant la crise. 

Plus d'infos sur le site web de l'Etat de Genève: Informations concernant l'élimination des déchets des ménages

Des reportages pour documenter la crise

Sur l'initiative d'une photographe et d'un collaborateur scientifique employé-e-s aux MAH, la Ville de Genève réalise des reportages photos et des interviews dans ses services, ainsi que chez des partenaires, qui délivrent des prestations essentielles au fonctionnement de la collectivité. Ces photos et récits permettent à la fois de documenter la crise, de valoriser ces métiers et de renseigner la population. Ils révèlent aussi l'élan de solidarité qui a poussé une centaine de collaborateurs et de collaboratrices à rejoindre, au pied levé, de nouvelles équipes pour leur prêter main-forte.

Articles associés

Article modifié le 08.07.2020 à 17:03