poteaux avec fil plastique rouge et blanc et affiche indiquant que le lieu est fermé jusqu'à nouvel avis par mesure de précaution

Dossier d'information COVID-19: Mesures prises par la Ville de Genève

COVID-19: Retour sur la crise du printemps 2020

Dès le début du mois de mars, afin de protéger au mieux la population, plusieurs infrastructures publiques ont été progressivement fermées et des événements annulés. La Ville s’est concentrée dans un premier temps sur les missions essentielles à assurer en priorité, tout en prenant des mesures pour protéger le public ainsi que les collaborateurs et collaboratrices de l’administration. 

Garantir la continuité des missions essentielles

Le Conseil administratif a validé pour chaque service, les missions essentielles et importantes à assurer en priorité tout en prenant des mesures spécifiques pour protéger les collaboratrices et collaborateurs de l’administration municipale. Via son Organe communal de coordination et de conduite des moyens d'intervention et de soutien des services municipaux en cas de situations exceptionnelles (ORCOC), l'administration a ainsi mis en place une structure composée d’un état-major, de 7 cellules dirigeant les missions essentielles et de 8 cellules support, permettant de garantir, même en cas de confinement total, la continuité des activités essentielles de la Ville de Genève.

Infrastructures et prestations publiques 

Dès le début du mois de mars, avec l’arrivée du nouveau coronavirus en Suisse et les premières décisions prises par les autorités pour limiter sa propagation, la Ville de Genève décide de fermer au public plusieurs infrastructures jusqu’à nouvel avis. 

C’est d’abord le cas de Cité Seniors, dès le 9 mars, puisque ce lieu accueille des seniors, particulièrement vulnérables au Covid-19.

Entre le 13 et le 20 mars, c’est au tour des infrastructures suivantes: les musées publics, les bibliothèques municipales, la Bibliothèque de Genève, les installations et centres sportifs, le Victoria Hall, le Grand-Théâtre, les Cinémas du Grütli, le Théâtre du Grütli, la Maison de la créativité, les salles communales, la salle du Terreau, la petite salle du Forum Faubourg, la documentation bibliographique de la Conservation du patrimoine, l’Espace Ville de Genève, le guichet d’accueil de la Gérance immobilière municipale, le parc animalier du Bois-de-la-Bâtie, les Points info, les Conservatoire et jardin botaniques, le skatepark de Plainpalais. Les locaux parascolaires, les salles de réunion des écoles, les locaux associatifs sous gestion directe de la Ville de Genève, les ludothèques, les espaces de quartier, les antennes sociales de proximité, les locaux en gestion accompagnée, sont également fermés.

Élément de l'accordéon

Répondant présent-e-s pour que la ville reste propre, les employé-e-s de la voirie fournissent un important travail pour la communauté. Le service Voirie - Ville propre  a ainsi fait le nécessaire pour assurer la continuité des opérations essentielles depuis le début de la crise et a organisé des tournus pour assurer les prestations sur la durée. 

Priorité absolue, la collecte des déchets en porte-à-porte et en écopoint a été maintenue à 100% durant toute la crise, mobilisant durant le semi-confinement plus de 50 employé-e-s. 

La prise de rendez-vous pour la collecte des déchets encombrants  , temporairement suspendue, est à nouveau possible en ligne depuis le 6 mai et par téléphone à partir du 11 mai 2020 (0800 22 42 22 ).  

Le nettoiement des espaces publics, d'abord partiellement maintenu avec environ 50% des effectifs présents sur le terrain concentrant principalement leurs efforts sur les vidanges des poubelles de rue et l'entretien des écopoints, est désormais effectué totalement comme avant la crise. 

Plus d'infos sur le site web de l'Etat de Genève: Informations concernant l'élimination des déchets des ménages 
 

Distribution de colis alimentaires

A l’appel de la Caravane de Solidarité , et soutenue par les Colis du Cœur et la Fondation Partage , des distributions de colis alimentaires sont organisées à la patinoire des Vernets depuis le 2 mai 2020. La Ville de Genève  coordonne l’opération en mettant d’importants moyens logistiques à disposition et en organisant des pôles d’information sociale et sanitaire. Au-delà des  services municipaux et des partenaires associatifs, de nombreux bénévoles (jusqu’à 300 par week end) permettent que ces distributions se déroulent dans de bonnes conditions. 
Au total, plus de 8600 colis alimentaires ont été remis lors des quatre distributions organisées à ce jour; tandis que le nombre de personnes enregistrées au Colis du cœur a été multiple par 3 (pour atteindre le chiffre de 12 000).

Numéro d’urgence Solidarité Urgence sociale 

Du 24 mars au 12 juin, la Ville de Genève a mis en place une ligne téléphonique Solidarité Urgence sociale afin de faire face aux nombreuses questions du public en matière de renseignements et d’orientation sociale générées par la crise sanitaire. Les personnes ayant besoin d’un soutien ou d’une orientation dans le domaine des prestations sociales, de l’aide alimentaire, des aides financières ou encore de l’hébergement d’urgence ont pu composer le 0800 44 77 00, de 9h à 17h, du lundi au vendredi.

Ouverture du Centre d'hébergement d'urgence Frank-Thomas

Afin de protéger les personnes sans abri face à la pandémie, le Conseil administratif a décidé de transférer les personnes vulnérables accueillies dans les abris PC au Centre d'hébergement d'urgence Frank-Thomas qui dispose de 130 places. Les clubs sociaux, les sleep-in et les autres lieux d’accueil ont également été réorganisés pour faire face à la pandémie.

Accueil des personnes sans-abri à la caserne des Vernets

Du 31 mars au 31 août, la Ville a mis à disposition des sans-abris la caserne des Vernets . Deux bâtiments étaient occupés pour protéger la santé de ces personnes vulnérables.  L’un d’eux a été équipé pour accueillir les personnes infectées par le Covid-19 et 255 lits étaient installés à la caserne des Vernets.

Partenariats

Le dispositif d’urgence sociale de la Ville de Genève est mis en œuvre en partenariat avec diverses associations, actives dans le domaine du soutien aux personnes sans-abri. Si certaines ont dû cesser leurs activités, elles servent de relais pour transmettre l’information aux bénéficiaires potentiels. Le Caré est tout particulièrement sollicité, compte tenu de son expérience dans le domaine des soins d’hygiène aux personnes vulnérables. La sécurité est assurée par des astreints de la PC.

Evolution du dispositif

Le dispositif d'urgence sociale a évolué depuis les débuts de la crise en mars 2020. Plus d'infos sur la page COVID-19: dispositif d'urgence sociale

Du 16 mars au 8 mai: fermeture des écoles et accueil minimal

Suite à la décision du Conseil fédéral de fermer les écoles, un accueil minimal a été organisé, depuis le 16 mars, pour les enfants du personnel de la santé, des cas d'urgence et des enfants dont les parents assument une fonction régalienne (secteur pénitentiaire, Ministère public, police cantonale et Service d’incendie et de secours). Entre 60 et 80 enfants sont accueillis chaque jour sur l’ensemble de la ville, contre 12'500 en temps ordinaire. 

Cet accueil comprenait un temps scolaire et un temps parascolaire, afin d’assurer une continuité dans la prise en charge de l’enfant, sur le modèle de ce qui existait précédemment. L’accueil est organisé sous la responsabilité du Canton (Département de l'Instruction publique), en étroite collaboration avec les communes et le Groupement intercommunal pour l'animation parascolaire. 

Au total, 36 bâtiments scolaires sur 53 sont restés ouverts avec une présence réduite de collaborateurs et collaboratrices du Service des écoles, tous les jours scolaires, de 6h30 à 10h30, pour garantir le nettoyage de base avec une attention particulière sur les points de contact. 

Bien que les restaurants scolaires aient fermé leurs portes jusqu'au 10 mai 2020, 10 réfectoires (sur 47) ont accueilli des enfants grâce au personnel des associations et du GIAP. Une seule cuisine de production, celle de Plantaporrêts, est demeurée fonctionnelle. 

La patrouille scolaire a été maintenue jusqu’au 18 mars, puis mise en veilleuse. 

Réouverture des écoles depuis le 11 mai

La rentrée partielle du 11 mai a nécessité des adaptations importantes afin de pouvoir respecter les plans de protection des établissements primaires et du parascolaires. Des aménagements de locaux ont dû être réalisés, une augmentation de la fréquence et du type de nettoyage, ainsi qu'une réorganisation du service des repas ont été mis en place. 

Enfin, les horaires de la patrouille scolaire ont été étendus afin de garantir la sécurité des élèves en fonction d'un horaire d'accueil élargi. 
La rentrée complète du 25 mai implique de nouveaux aménagements. 

Du 16 mars au 27 avril: fermeture des crèches et service minimum

Suite à la décision du Conseil d'Etat de fermer les crèches, un service minimum a été mis en place du 16 mars au 8 mai dans les institutions petite enfance subventionnées par  la Ville pour assurer l'accueil des enfants du personnel de la santé, des pompes funèbres, certains cas d’urgence ainsi que des enfants dont les parents assument une fonction régalienne (secteur pénitentiaire, Ministère public, police cantonale et Service d’incendie et de secours). 

Chaque jour, en moyenne, 75 enfants ont été accueillis dans 8 institutions de la petite enfance, soit une institution par secteur. 105 membres du personnel éducatif ont été mobilisé-e-s quotidiennement pour les prendre en charge, sans compter le personnel administratif. 

A titre de comparaison, avant la pandémie, 4'800 enfants fréquentaient quotidiennement, à temps partiel ou complet, les 78 institutions de la petite enfance subventionnées par la Ville de Genève, encadrés par 1'600 professionnel-le-s. 

Elargissement progressif de l'offre depuis le 27 avril

Dès le 27 avril, le Canton demande que l’offre d’accueil soit élargie aux parents inscrits qui ne disposent pas de solution. A cette date, près de 400 enfants sont accueillis.
Depuis le 11 mai, tous les lieux sont ouverts et l’offre est étendue à tous les enfants inscrits. 
Compte tenu des contraintes sanitaires importantes et des normes d’encadrements, cette réouverture pose des défis majeurs aux institutions. Et pour assurer qu’elle se déroule dans les meilleures conditions possibles, la Ville de Genève a vivement encouragé les familles à prendre contact  avec les directions des crèches avant de ramener leur enfant, afin de vérifier qu’il puisse être pris en charge de manière adéquate.

Dès le 18 mai, une permanence téléphonique est assurée du lundi au vendredi de 10h à 12h (022 418 81 81) au Bureau d'information petite enfance qui est actuellement fermé. 

Puisque la concentration d'enfants sur les places de jeux et le regroupement de jeunes sur les lieux de fitness urbain de la ville contrevenaient aux directives des autorités interdisant les rassemblements de plus de 5 personnes, et afin d'éviter tout risque de propagation par les poignées en plastique ou l'aluminium du mobilier, la Ville de Genève a décidé, le 23 mars, de fermer ces deux types de lieu. A partir du lundi 11 mai, les WC publics ainsi que les places de jeux situées dans les écoles ont été rouverts. Les lieux de fitness urbain sont également à nouveau ouverts. 

Les marchés, suspendus dès le 16 mars sur la base de l’ordonnance du Conseil fédéral, sont à nouveau ouverts depuis le 11 mai 2020. D'autres points de vente ont entre temps permis à la population genevoise d’acheter des produits de la région.

Du 16 mars au 11 mai: fermeture des marchés et ouverture de stands isolés

Si les marchés, points de rassemblement importants, avaient tous été suspendus dès le 16 mars sur la base de l’ordonnance du Conseil fédéral, des stands isolés ont permis à la population genevoise d’acheter des produits de la région dès le 16 avril 2020. 11 stands alimentaires, avec 70 mètres d’écart entre eux, ont ainsi été installés sur la plaine de Plainpalais, ainsi qu'un stand alimentaire à la place de la Navigation, en attendant la réouverture des marchés le 11 mai. Un système de rotation a été mis en place par la Ville afin de permettre à un plus grand nombre de marchand-e-s d’assurer la vente de leurs produits et de donner la priorité aux producteurs.

Autres points de vente de produits locaux 

Pour limiter vos déplacements ou éviter les supermarchés, la page Faire ses courses dans le contexte actuel propose une liste d’épiceries et d’autres points de vente alimentaires qui restent ouverts et/ou livrent à domicile. Ces épiceries, marchés de producteurs et sites de commande en ligne vous permettent de vous approvisionner en produits locaux, artisanaux et de qualité. Ces lieux de vente respectent les mesures de sécurité et d’hygiène demandées par les autorités.

Réouverture des marchés dès le lundi 11 mai

Dès lundi 11 mai, tous les marchés , à l'exception de celui des Grottes rouvrent selon les horaires et jours habituels. Concernant les mesures sanitaires, les marchands sont tenus de respecter et de faire respecter le plan de protection défini par le Secrétariat d'État à l'économie (Seco).

Reprise des chantiers dès le 4 mai

Depuis lundi 4 mai, les chantiers d’espace public, de construction et de rénovation de bâtiments publics menés par la Ville de Genève ont repris progressivement dans le respect des mesures sanitaires strictes. Les modalités de reprise de chaque chantier sont examinées au cas par cas et d’entente avec les entreprises mandatées, dans le but de respecter les mesures sanitaires définies par les autorités fédérales et cantonales.

Dès le 20 mars: fermeture des chantiers de la Ville 

Conformément à l’ordonnance du Conseil d’Etat, tous les chantiers menés par la Ville de Genève, y compris ceux d’entretien du domaine public, avaient été fermés dès le 20 mars à 12h. Seuls les travaux d’urgence nécessaires pour garantir la sécurité des biens et des personnes étaient alors effectués et une surveillance était organisée de manière à garantir la sécurisation de l’ensemble des chantiers.

Utilisation accrue du domaine public

L’utilisation accrue du domaine public des chantiers, au bénéfice d’une autorisation/permission de la Ville de Genève, ne sera pas facturée pendant la durée des mesures d’interdictions édictées par les autorités compétentes à l’exception des chantiers ayant rouverts sur la base d’une autorisation spécifique des autorités cantonale. Au regard du contexte actuel et des consignes sanitaires, votre gestionnaire reste à votre disposition pour vous accompagner et vous renseigner plus en détail. Contact: @email

Afin de restreindre au maximum le rassemblement de personnes au même endroit, les parkings des lieux suivants ont été fermés ou réservés au personnel soignant:

  • Centre sportif du Bois-des-Frères (réouverture dès le 11 mai, seulement pour les personnes qui fréquentent le centre pour la pratique des sports individuels autorisés)
  • Centre sportif de Vessy (réouverture dès le 11 mai, seulement pour les personnes qui fréquentent le centre pour la pratique des sports individuels autorisés)
  • Centre sportif du Bout-du-Monde (réouverture dès le 11 mai, seulement pour les personnes qui fréquentent le centre pour la pratique des sports individuels autorisés)
  • Parc des Eaux-Vives
     

La réouverture des bornes fontaines qui distribuent de l'eau potable a été anticipée cette année après une pause hivernale, afin d'offrir des possibilités supplémentaires aux citoyens et citoyennes en cette période d'épidémie. Ainsi, depuis le 18 mars, environ 200 points d'eau sont utilisables pour contribuer à respecter les consignes sanitaires délivrées par les autorités et permettre de se laver les mains régulièrement.

Plus d'infos

Manifestations et événements

Dès le 20 mars 2020, avec l’interdiction des rassemblements de plus de 5 personnes en Suisse décrétée par le Conseil fédéral, l’ensemble des manifestations et événements physiques ont été annulés à Genève. Plusieurs initiatives digitales ont toutefois permis à certains festivals de se réinventer, comme le FIFDH ou le Festival Voix de Fête. Entre le 13 et le 18 mars, conformément aux décisions des autorités fédérales et cantonales, la Ville de Genève a annulé un certain nombre de manifestations, parmi lesquelles: 

  • La Fête de la musique
  • La Ville est à vous
  • La Nuit des musées
  • Les spectacles prévus dans diverses scènes culturelles genevoises telles que le Victoria Hall et l’Alhambra.

Dès le 9 mars, tous les événements spécifiquement dédiés aux seniors ont été annulés, afin de protéger cette population particulièrement vulnérable au Covid-19.

Des reportages pour documenter la crise

Sur l'initiative d'une photographe et d'un collaborateur scientifique employé-e-s aux MAH, la Ville de Genève a réalisé des reportages photos et des interviews dans ses services, ainsi que chez des partenaires, qui délivrent des prestations essentielles au fonctionnement de la collectivité. Ces photos et récits permettent à la fois de documenter la crise, de valoriser ces métiers et de renseigner la population. Ils révèlent aussi l'élan de solidarité qui a poussé une centaine de collaborateurs et de collaboratrices à rejoindre, au pied levé, de nouvelles équipes pour leur prêter main-forte.

Article modifié le 16.10.2020 à 11:36