Dossier d'information La Culture, créatrice de valeurs

Économie créative et culturelle: une réflexion qui s’enrichit

La Ville de Genève, sous l’impulsion de Sami Kanaan, magistrat en charge de la culture et du sport, a engagé dès 2014 une réflexion sur les impacts de la culture dans la cité et la région genevoise.

Conçues comme la première étape d’un cheminement évolutif et participatif, les premières Journées de l’économie culturelles et créatives organisées en 2014 avaient pour but l’appropriation d’une définition commune de l’économie créative et culturelle. Il s’agissait, dans un premier temps, d’établir la nécessité d’inscrire la réflexion dans le cadre des droits culturels, d’esquisser une définition du périmètre pris en compte et de poser un diagnostic général relatif aux forces et faiblesses du paysage culturel genevois.

D’autres rencontres, débats et événements sur le sujet ont suivi, qui ont alimenté les réflexions et actions du Département. La valorisation des axes mémoriels de Genève (développement des Journées Européennes des Métiers d’art), tout comme les mesures prises en faveur de la spécificité culturelle genevoise ou l’étude menée sur les locaux vides en vue d’agrandir le parc des espaces physiques favorisant la création et l’innovation, constituent autant de leviers mis en œuvre pour soutenir le vivier de savoir-faire créatifs et contribuer, ce faisant, à la vitalité économique de la région.

Dès lors, plusieurs démarches ont été entreprises:  

  • Le 26 janvier 2015, le magistrat a participé à une table ronde organisée par le Théâtre de Carouge sur le thème «L’argent a-t-il une valeur morale?». Au cours de cette session, les conséquences de l’engagement des mécènes privés dans la culture et la nécessité - pour accroître la diversité et élargir l’accès aux activités culturelles - de maintenir les budgets publics dans ce domaine ont été largement abordées.
  • Du 4 au 6 février 2015, la Ville de Genève a apporté son soutien à la Conférence Lift qui réunit, depuis 2006, des acteur-trice-s et utilisateur-trice-s des nouvelles technologies pour échanger autour des implications économiques et sociales des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). Il apparaît en effet clairement que la culture est un catalyseur de performances pour d’autres secteurs non culturels, particulièrement les NTIC.
  • Les 27, 28 et 29 mai 2015, Genève a accueilli la commission "Villes innovantes" de l'Association internationale des Maires francophones (AIMF). Autour de la question "Comment la ville soutient-elle les industries culturelles et créatives?". La réunion fut ponctuée d'interventions d’académicien-ne-s, ainsi que de présentations et témoignages d'acteur-trice-s et entrepreneur-se-s culturels genevois représentant les domaines du livre et de l'édition, du cinéma et de l'art contemporain, apportant une perspective plus large et contribuant à inscrire les réflexions dans le cadre plus général des liens entre culture, économie et innovation technologique.
  • Le 5 novembre 2015, Sami Kanaan est intervenu sur le thème «la culture: un secteur économique», dans le cadre de la Journée de Genève organisée par la CCIG à l’occasion de son 150e anniversaire. A cette occasion, il a rappelé la contribution essentielle de la culture à l’attractivité touristique des villes et de Genève en particulier. Phénomène social et économique de fond dans le monde contemporain, le tourisme culturel représente de 8% à 20% des parts du marché touristique. Cette part a nettement augmenté ces dernières années avec la création d'offres commerciales spécifiquement ciblées sur des destinations culturelles.
  • Le 23 novembre 2015, Sami Kanaan a invité Mme Françoise Benhamou, économiste, professeure à l'université Paris-XIII, spécialiste de l'économie de la culture et des médias, à s’exprimer sur "La culture, créatrice de valeurs".
  • En 2016, une étude sur le «poids» de l’économie créative et culturelle à Genève a été confiée à la Haute Ecole de Gestion de Genève, afin de dresser un panorama chiffré de la situation. Cette étude était pilotée par la Ville de Genève et le Canton (Département de l’instruction publique, de la culture et du sport) et a été menée en collaboration avec l’Office cantonal de la statistique et le Département des finances (Canton).
  • A l’automne 2018, le Département de la culture et du sport a organisé, en partenariat avec la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève et la Banque cantonale genevoise, un événement à la fois informatif et performatif. L’objectif était, d’une part, de sensibiliser les acteurs locaux à l’apport de la culture et de la créativité comme facteurs de croissance et générateurs d’emplois, mais également comme moteurs de l’innovation sociale et contributeurs à la qualité de vie. D’autre part d’instaurer un dialogue sur les aires d’amélioration en esquissant, ensemble, des pistes d’action concrètes pour valoriser l’impact de la culture à Genève.

L’événement a vu intervenir des témoins extérieurs suisses et internationaux, en particulier un tandem de représentants de la culture et de l’économie de Montréal, afin de tirer parti des meilleures pratiques observées, et d’esquisser des pistes d’action concrètes.

Sur la base des échanges qui ont pris place dans le cadre de cette journée et des échos enregistrés avec des constats et propositions ressortant des premières Journées de l’Economie culturelle et créative de 2014, émerge un vœu prépondérant: donner une base formelle et solide a un dialogue interdisciplinaire sur le thème de la culture à Genève.

Contact

Direction du Département de la culture et de la transition numérique

19 Route de Malagnou

1208

Genève

Suisse

Article modifié le 20.09.2022 à 15:45