femme assise avec des muscles en plastique surdimensionnés

Dossier d'information Genre et sports

Le projet Corps de femme

Durant tout le mois de mai 2014, la Ville de Genève participe au projet "Corps de femme" de Judith Depaule au Théâtre Saint Gervais. L'artiste y présente son travail à travers des spectacles, une exposition de portraits de sportives romandes et une conférence.

Texte

Le projet européen "Corps de femme" dresse, en trois étapes, le portrait de sportives qui s’adonnent à des sports considérés comme masculins: le marteau, le rugby et l’haltérophilie.

Cette trilogie qui se déroule respectivement en Pologne, en France et en Turquie, soulève la question du genre. Elle interroge la pertinence de la bicatégorisation homme-femme et des normes établies de notre société, qui figent la femme dans une représentation fabriquée de la féminité.

Dans ces spectacles, trois sportives s'expriment sur les raisons de leur engagement ainsi que sur la façon dont elles se perçoivent et sont perçues par les autres: 

  • Kamila Skolimowska, première championne olympique du lancer du marteau féminin;
  • Nurcan Taylan, première sportive turque à avoir décroché l’or olympique; 
  • les joueuses de rugby de l’Athlétic Club Bobigny 93 rugby et le Rugby Club Soisy Andilly Margency 95. 

Sur scène, des images des sportives sont projetées alors qu'une comédienne ou une danseuse restitue les paroles et les gestes de ces femmes.

La trilogie de spectacles "Corps de femmes" est présentée au Théâtre Saint-Gervais du 12 au 17 mai 2014.

L'exposition

A l’occasion de sa venue à Saint-Gervais avec la trilogie théâtrale "Corps de femme", Judith Depaule s’est penchée sur la situation du sport féminin à Genève et en Suisse. Des semaines durant, elle a sillonné nos stades, gymnases, plans d’eau, et autres terrains de sport, filmant et questionnant, dessinant peu à peu la carte bien vivante mais parfois accidentée des pratiques sportives féminines.

Elles ont entre 17 et 47 ans. Elles font de la lutte, du judo, de la boxe, du tir à l’arc, du tchoukball, de la pétanque, du skate, du hockey ou du ski nautique. Elles se racontent, dévoilent leur pratique sportive et leur quotidien. Les images parlent pour elles. Des portraits vidéo à 4 facettes à composer ou à décomposer par le public qui, en agissant sur l’installation, choisit de privilégier tel ou tel point de vue et interroge sa vision du sport au féminin, du corps et du genre.

Ces portraits vidéo seront exposés au Théâtre Saint-Gervais du 6 au 25 mai 2014. Le vernissage de  l’exposition aura lieu le mardi 6 mai à 18h00.

Cette exposition est soutenue par le Service Agenda 21 - Ville durable ainsi que par le Service des sports de la Ville de Genève.

La conférence «Les femmes sont-elles des athlètes comme les autres?»

Le sport, où le corps est particulièrement mis en jeu et soumis à la suprématie masculine, est un des secteurs les plus révélateurs d’inégalités. Comment et pourquoi s’empare-t-on de ces sujets quand on est une artiste? Quelles œuvres et quelles actions développe-t-on? Judith Depaule parlera de son projet "Corps de femme" et de son expérience auprès des sportives en Suisse et à l'étranger.

Mercredi 7 mai 2014 à 18h30, Uni Dufour, salle U300

Organisée par le Bureau de l’égalité de l’Université de Genève et le Service Agenda 21 - Ville durable de la Ville de Genève.

Partenaires du projet

Le projet "Corps de femme" est porté par de nombreux partenaires tels que:

  • La Compagnie Mabel Octobre
  • Le Théâtre Saint-Gervais
  • Le Service Agenda 21 – Ville durable
  • Le Département de la culture et du sport
  • Le Service des sports de la Ville de Genève
  • Le Bureau de l’égalité de l’Université de Genève
  • Le Bureau de la promotion de l’égalité entre femmes et hommes du Canton de Genève

Article modifié le 27.02.2020 à 09:18