Cette page est également disponible en English !

des personnes regardant une tablette

Dossier d'information Objectif zéro sexisme dans ma ville

Récolte de données sur le sexisme et le harcèlement dans l'espace public

Il existe peu de données locales sur les usages différenciés de l'espace public selon le genre, les violences sexistes dans l'espace public ou encore l'impact de l'aménagement et de l'ambiance urbaine sur ces violences. Connaître les expériences des femmes et tenir compte de leurs attentes et des solutions qu'elles envisagent mais aussi disposer d'expertises professionnelles sont des éléments essentiels pour mener à bien une action publique efficace.

En Suisse et à Genève, peu de données quantitatives ou qualitatives existent sur  la manière dont les femmes vivent l'espace public ou encore sur le sexisme et le harcèlement dont elles sont la cible. Les recherches sur l'influence de l'aménagement urbain sur les violences sexistes sont également très rares

Pour mener à bien une politique de promotion de l'égalité et de lutte contre les violences, il est essentiel de connaître l'expérience des femmes, leurs préoccupations et les solutions qu'elles imaginent aux problèmes et obstacles qu'elles rencontrent. Disposer de l'expertise des différents corps professionnels travaillant sur l'espace public ou y intervenant est un complément indispensable pour mettre en place des actions pérennes. 

Enquête sur les pratiques des femmes dans les espaces publics à Genève

La récolte de données sur les usages féminins de l’espace public figure parmi les axes prioritaires du plan d’action "Sexisme et harcèlement dans l'espace public". 

Dans cette perspective, la Ville de Genève et une équipe de recherche de l’Université de Genève, menée par la professeure Marylène Lieber, mènent de septembre 2019 à avril 2020 une enquête pour récolter des données qualitatives.

L’objectif de cette recherche est de dresser un premier état des lieux de la diversité des pratiques des habitantes et usagères du territoire de la Ville, afin de proposer une série de recommandations pour favoriser la présence des femmes dans l’espace public.

Une dizaine de focus-groups sont ainsi menés avec des femmes afin de rendre compte de leurs usages de la ville, diurnes et nocturnes, les lieux qu’elles fréquentent, ceux qu’elles évitent, les modalités de transports qu’elles favorisent ou encore les contraintes auxquelles elles sont confrontées.

Application Eyes Up: analyse des données genevoises 

Lancée en juin 2019 et utilisable dans toute la Suisse romande, l’application EyesUp fournit un moyen d’action aux cibles et aux témoins et témointes d’actes de harcèlement sexiste et sexuel. 

Cet outil de signalement, développé par l’association EyesUp, partenaire de la campagne «Objectif zéro sexisme dans ma ville», permet de documenter anonymement les cas de harcèlement. Afin d’appuyer ses actions de sensibilisation et de prévention, la Ville de Genève soutient l’association EyesUp pour l’analyse des données genevoises collectées via son application.

Genre et publicité en Ville de Genève: état des lieux 

Omniprésente dans la ville, la publicité joue un rôle incontournable sur l’ambiance urbaine. Or, la diffusion à large échelle d’images stéréotypées, dégradantes ou assimilant les corps féminins à des objets de consommation, alimente le système des violences de genre et empêche les femmes de faire usage sereinement de l’espace public.  Afin de mettre en place des outils efficaces pour lutter contre ce phénomène, la Ville de Genève soutient une recherche-action sur la publicité et le genre de l’association DécadréE.

Ce projet permettra d’établir un état de la situation actuelle concernant l’affichage sur domaine public. Il vise aussi à fournir une meilleure connaissance des besoins et enjeux des professionnel-le-s et institutions concernées en matière de production et de diffusion de publicités et donnera lieu à une série de proposition d’actions concrètes.

Article modifié le 15.07.2020 à 09:42