Une vue de Genève, du pont de la Machine, illuminée la nuit

Dossier d'information Situation énergétique 2022-23

Accueil

Décision des autorités, informations pratiques, conseils et sensibilisation: ce dossier propose d'aborder les multiples aspects liés à la situation énergétique à Genève.

Actions et décisions de la Ville de Genève

    Août 2022

    A la fin du mois d'août 2022, le Conseil administratif a créé une Task Force interdépartementale, composée des représentant-e-s de différents services compétents de l’administration municipale. La Ville de Genève se prépare ainsi à assumer ses obligations légales. Consciente de la gravité potentielle de la situation, elle s’efforce d’en réduire les impacts autant que possible et fait son maximum pour assurer ses prestations à la population.

    Canton de Genève

    Le 28 septembre, le Conseil d'Etat  adopte un plan d'action en matière d'économies d'énergie visant à limiter le risque de pénurie durant l’hiver 2022-2023. Elles concernent notamment la température des locaux, le report du démarrage de la période de chauffe, la suppression de la mise à disposition d'eau chaude ainsi que l'extinction de l’éclairage nocturne intérieur et extérieur des bâtiments non résidentiels.

    • Retrouvez les dernières décisions des autorités cantonales

    Conseil fédéral

    La situation géopolitique en Europe a un impact direct sur la sécurité de l’approvisionnement de la Suisse en électricité et en gaz pour l’hiver 2022 - 2023. Afin d’anticiper une éventuelle pénurie, la Confédération met en place une série de mesures progressives.

    • Retrouvez les principales décisions et mesures des autorités fédérales.

    Electricité

    Le Conseil fédéral a confié à OSTRAL (Organisation pour l’approvisionnement en électricité en cas de crise) la mise en œuvre de la stratégie nationale afin de de se préparer aux risques de pénurie d’électricité redoutée cet hiver. L’OSTRAL prévoit quatre échelons de réaction en cas de pénurie :

    1. Le premier fait appel aux efforts volontaires pour économiser l’énergie.
    2. Le deuxième consisterait à interdire certains usages du courant.
    3. Le troisième à rationner les gros consommateurs, dont la Ville de Genève fait partie.
    4. Le dernier niveau se concrétiserait par des mesures de délestage, c’est-à-dire des coupures cycliques de courant par zones.

    Le fait de se préparer à ce niveau le plus élevé permet aussi de réagir aux contingentements de moindre intensité.

    Gaz

    Le Conseil fédéral a chargé l’ASIG (Association Suisse de l’Industrie Gazière) de procéder aux préparatifs nécessaires pour surmonter une situation de pénurie de gaz. Dans ce but, l’ASIG a créé l’OIC Gaz, une organisation d‘intervention en cas de crise.
    Comme pour l’électricité, la Confédération a mis en place 4 niveaux d’action :

    1. Appel à tous les consommateurs et consommatrices à réduire volontairement leur consommation de gaz 
    2. Demande aux entreprises équipées d’installations bicombustibles de commuter du gaz au mazout
    3. Augmentation progressive des restrictions et des interdictions pour certaines applications. Concrètement, elle prévoit une limitation de la température de chauffage dans les bâtiments publics et administratif. Puis, si la situation se dégrade, la limitation sera déployée aux logements.
    4. Obligation pour les entreprises de diminuer leur consommation (contingent). Cela impliquerait que le chauffage et, dans la plupart des cas, l’eau chaude ne seraient plus disponibles 24 heures sur 24.

    A télécharger

    Article modifié le 29.09.2022 à 07:27