Cette page est également disponible en English !

A Genève, le sport féminin c’est tous les jours!

Le 24 janvier - journée internationale du sport féminin - est l’occasion de rappeler qu’à Genève, le sport féminin est un engagement de tous les jours. La Ville de Genève se mobilise pour que les femmes puissent exercer, comme les hommes, le sport de leur choix dans les meilleures conditions possibles.

Texte
Image
Sport féminin - Volley

Vecteur de cohésion sociale, le sport est une porte d'entrée pour aborder le thème du genre et les discriminations liées.

Comment au final mieux vivre ensemble sa passion et ses pratiques sportives? En Ville de Genève, le Service des sports collabore activement avec le Service Agenda 21-Ville durable, le Service de la jeunesse et le Service des écoles et institutions pour l'enfance pour réaliser de nombreuses actions et mesures visant à lever les obstacles physiques ou psychologiques à la pratique du sport féminin. «Bien des progrès sont encore à faire et des combats à mener afin que les discriminations cessent et que le sport féminin soit reconnu au même titre que le sport masculin. Cela fait 5 ans que nous y travaillons et les lignes sont en train de bouger!» souligne Sami Kanaan, Conseiller administratif en charge du sport.

Programme «Genre et sports»

En 2014, la Ville de Genève engageait une réflexion sur la prise en compte du genre dans les missions et prestations publiques liées au sport et aux loisirs, ayant pour résultat le programme «Genre et sports». En 2016-2017, une étude portant sur l’«Analyse des facteurs qui influencent les pratiques sportives des femmes à Genève» réalisait un diagnostic de l’offre sportive ciblée sous l’angle du genre (analyses des données existantes, observations de terrain) et interrogeait les Genevoises sur leurs expériences sportives et les obstacles qu’elles rencontrent.

Sur cette base, le Conseil administratif a mandaté en 2018 un groupe de travail interdépartemental pour concevoir un plan d’action fixant des axes prioritaires. Sa mise en oeuvre est accompagnée d’un groupe d’expertes issues du monde sportif, académique et du travail social. «La Ville a pris sa part de responsabilité en menant un travail d’évaluation autocritique, conduit de façon transversale en particulier en analysant les budgets consacrés aux sportifs et aux sportives. Préalable indispensable pour identifier les actions prioritaires et les blocages, cette étude initie un travail de fond, car c’est une transformation sociétale qui s’inscrit dans la durée» salue Eléonore Lépinard, sociologue et membre du groupe d’expertes.

Pour une meilleure visibilité

Les recommandations du plan d’action se sont notamment concrétisées à travers l’organisation de manifestations, permettant d’accroître la visibilité des pratiquantes.

Dans le cadre du Festival Plaine de jeunes, des skateuses professionnelles ont sensibilisé les filles et le public en général à la pratique des sports urbains. Les cours d’initiation mis sur pied à cette occasion se poursuivent et le skatepark connait une augmentation de la fréquentation féminine. En mars dernier le 3e Forum Sport et Société a réuni près de 100 participant-e-s autour du thème «L’égalité entre les femmes et les hommes dans le sport: utopie ou opportunité?».

L’engouement planétaire pour le football féminin s’est aussi démontré à Genève où la fréquentation de la Fan Zone a dépassé toutes les attentes pour l’organisation de cette première en Suisse. La deuxième édition d’Urban Sports se tiendra en septembre prochain, avec comme but d’encourager les femmes à découvrir et pratiquer ces sports jusque-là majoritairement masculins, grâce à la participation de compétitrices reconnues.

Objectif Zéro Sexisme

Dans le cadre de la campagne Objectif Zéro Sexisme dans ma ville, le Service des sports, en collaboration avec le Service Agenda 21-Ville durable, lance cette semaine une déclinaison sur le thème du sport.

Objectif Zéro sexisme dans mon sport prévoit de déployer une série d’actions de sensibilisation et de formation auprès des clubs sportifs, des usagers et usagères et du personnel des installations sportives.

En 2020, et afin de soutenir spécifiquement le sport féminin, la Ville de Genève a créé une ligne budgétaire dédiée de 200'000 francs. Ce montant permettra de poursuivre le travail de terrain et de favoriser la pratique sportive féminine en donnant plus de moyens aux clubs et associations qui la soutiennent et la développent.

Contact

Félicien Mazzola

Collaborateur personnel

Présidence du Département de la culture et du sport

Tél. +41 22 418 95 25

Courriel

Télécharger la vCard

Article modifié le 23.01.2020 à 13:57