La Ville de Genève appelle Berne à ne pas délaisser le réseau ferroviaire lémanique

Le Conseil administratif a répondu à une consultation relative à la stratégie RAIL 2050 du Conseil fédéral, adoptée en juin dernier, ainsi que sur le rapport relatif aux étapes d’aménagement 2025 et 2035. S’il approuve les propositions et reste engagé aux côtés de la Confédération dans le développement de l’offre ferroviaire, il fait toutefois part de certains regrets quant au manque d’ambition des autorités fédérales au sujet du développement du réseau romand, en particulier autour du bassin lémanique, qui reste un parent pauvre en comparaison avec les projets envisagés outre-Sarine.

De concert avec le Canton de Genève, le Conseil administratif déplore notamment l’absence de mention du projet de halte de Châtelaine, écarté des financements fédéraux. À son sens, le Conseil fédéral semble laisser planer le doute quant à sa réalisation, y compris au moyen d’un financement cantonal. Or ce projet de halte, bien que située sur sol verniolan, présente un fort potentiel en matière de transfert modal et de réduction du trafic et du bruit au centre-ville.

Par ailleurs, le Conseil administratif invite le Conseil fédéral à augmenter résolument les capacités sur l’axe Genève-Lausanne en posant les jalons d’un dédoublement de la ligne actuelle plutôt qu’en misant sur son élargissement. Il s’agit notamment de permettre aux CFF de concrétiser l’offre promise à l’horizon 2035 alors que ces derniers ont récemment émis des réserves quant à leur capacité à assurer les cadences projetées.

Enfin, le Conseil administratif invite les autorités fédérales à faire preuve d’ambition concernant les liaisons ferroviaires internationales. Au coeur d’une agglomération transfrontalière, la Ville de Genève a un intérêt particulier à voir se développer une telle offre, notamment en ce qui concerne les trains de nuit.

Contact

Département de l’aménagement, des constructions et de la mobilité
Mme Frédérique Perler, Conseillère administrative, par l’intermédiaire de M. Marc Moulin, collaborateur personnel: 022 418 20 17 – 076 210 48 16 – @email

Article modifié le 28.09.2022 à 16:20