Carte blanche | Anatomie fragmentée à l'Ariana

Cette vitrine souhaite dévoiler, à travers plusieurs pièces des collections contemporaines de l’Ariana, le travail de quatre céramistes qui cultivent un lien tout particulier avec le corps.

Pierrette Favarger, Lune (1995-2000), terre cuite, tournée et modelée, engobe, glaçure, or.

  • Les deux œuvres de Paul March (Grande-Bretagne / Suisse, 1961) possèdent un caractère énigmatique propre à l’univers de l’artiste et leur titre Substancia innominata (2014) vient le confirmer.
  • Dans une pratique d’après modèle, le buste Le Balcon des dieux (2014) de Jean Marie Borgeaud (Suisse, 1954), rend davantage visible le travail de la matière, dans une expression brutale de vie et de mort.
  • Les mains laiteuses de Patriciu Mateescu (Roumanie, 1927) complète cette rencontre étrange d’éléments fragmentés.
  • Dans le travail de Pierrette Favarger (Suisse, 1924-2015), la terre est un élément empreint de magie et d’imaginaire. Ses œuvres expriment une recherche autour des forces surnaturelles.

Sur une proposition de Cécile Togni, collaboratrice scientifique au Musée Ariana

Dates et horaires

Du mardi 22 septembre 2020 au dimanche 31 janvier 2021

Lundi fermé
Mardi de 10h à 18h
Mercredi de 10h à 18h
Jeudi de 10h à 18h
Vendredi de 10h à 18h
Samedi de 10h à 18h
Dimanche de 10h à 18h

Informations pratiques
Informations pratiques
Tarifs et conditions
Gratuit
Accessibilité particulière

Un événement Ville de Genève

Article modifié le 24.09.2020 à 09:29