Cette page est également disponible en English !

Quand le fruit de l'érable se transforme en hélicoptère

Voler, virevolter, voyager, comme une graine ou un hélicoptère? Apprenez à réaliser vous-même votre hélicoptère en papier, grâce à notre fiche d’activité! Cette dernière est proposée dans le cadre du projet Vive nos arbres, qui vise à mettre en valeur le patrimoine arboré genevois.

Image
Hélicoptère en papier tournoyant devant des feuilles d'arbres

Cette activité vous propose de plier et de découper une feuille de papier pour réaliser un hélicoptère. S’il ne pleut pas, vous pourrez ensuite tester son vol en extérieur. Profitez pour comparer votre engin volant aux graines de l’érable ou du tilleul, qui descendent à terre en suivant le même principe.

Durée

20 minutes

Matériel

  • modèles (à télécharger au bas de cette page)
  • ciseaux
  • trombones
  • éventuellement une feuille de papier A4 ou plus grande
  • éventuellement une règle
  • éventuellement un crayon gris
  • éventuellement de la ficelle

L’hélicoptère pas à pas

  • imprimer les modèles d’hélicoptères (petit format ou grand format);
  • découper le pourtour, ainsi que sur les lignes pleines (cf. photos);
  • plier sur les lignes de traits tillés;
  • ajouter le trombone en bas du «tronc» pour donner du lest.

Faire voler son hélicoptère

Pour tester sa capacité de vol à l’extérieur, placez-vous dans un endroit surélevé (en haut d’un escalier, debout sur un banc, sur un muret, etc.). Repliez les deux pales contre le tronc de l’hélicoptère et lâchez-le. Si le prototype est réussi, il va tourner sur lui-même jusqu’à atteindre le sol. 

Idées de jeux

Prendre des fruits de tilleul (en été) ou d’érable (en automne) et comparer leur façon de voler à celle de votre hélicoptère.

Organiser un concours d’hélicoptères, par exemple celui qui tient le plus longtemps en l’air, celui qui tourne le plus, le mieux décoré, etc.

Accrocher une ficelle au trombone et courir en tirant l'hélicoptère. Avec la vitesse, il se mettra à tournoyer.

Le saviez-vous?

Chaque arbre utilise sa propre stratégie pour disséminer ses graines. Dans le cas de l’érable, on parle de dispersion par le vent ou «anémochorie». D’autres arbres utilisent ce même mode de dispersion par le vent: il s’agit du tilleul, du frêne, de l’orme, du peuplier, du saule et du bouleau.

Contact

Conservatoire et jardin botaniques - Système d'information du patrimoine vert - Arbres

1 Chemin de l'Impératrice

1292

Chambésy

Suisse

Tél. +41 22 418 5100

Fax. +41 22 418 5101

Courriel

Télécharger la vCard

Notez cet article

Merci d'avoir partagé votre avis !

Article modifié le 31.01.2020 à 13:45