Cette page est également disponible en English !

Curiosités du quartier Grottes Saint-Gervais

Le quartier Grottes Saint-Gervais fourmille de curiosités. Des univers imaginaires de la bande-dessinée aux références historiques, en voici une sélection.

Image

L’Univers des Schtroumpfs sous forme d’habitations

Le secteur des Grottes abrite un étrange complexe d’habitations aux murs incurvés et aux couleurs surprenantes. Construits entre 1982 et 1984 par les architectes Frei, Hunziker et Berthoud, ces immeubles rappellent le travail de l’artiste espagnol Gaudi ou de celui du Viennois Hundertwasser: volumes asymétriques, murs incurvés, balcons à relief, halls en colimaçons, façades aux couleurs inattendues.

La ressemblance entre ces habitations et les champignons dans lesquels vivent les petits personnages bleus de la bande dessinée de Peyo leur a valu d’hériter du nom de «Schtroumpfs».

La Chambre du Professeur Tournesol

Les «Tintinophiles» peuvent admirer la chambre n°122 de l’Hôtel Cornavin, dans laquelle séjourna le Professeur Tournesol dans la bande-dessinée «L’Affaire Tournesol» de Hergé. Bien que l’auteur ait passé plusieurs nuits dans cet établissement lors de la sortie de l’album, en 1956, cette chambre n’existait pas à l’origine. Elle n’a été ajoutée qu’en 1998, lors de la rénovation de l’hôtel, devant l’insistance des clients férus de cette bande dessinée.

Le faux lieu de naissance de Rousseau

En 1793, une grande cérémonie avec pose d’une plaque commémorative a lieu à l’actuel 27 rue Jean-Jacques Rousseau. A l’époque, on croit en effet que le célèbre philosophe des Lumières est né ici, dans le quartier de Saint-Gervais.

On sait aujourd’hui que l’écrivain naquit le 28 juin 1712 en Vieille Ville, à la Grand-Rue 40, mais qu’il fit ensuite un apprentissage d’horloger dans le quartier de Saint-Gervais. Ce n’est qu’en 1904 qu’on reconnaît officiellement l’erreur. La plaque est alors remplacée par l’inscription suivante: «En 1793, les autorités genevoises ont donné à la rue Chevelu le nom de Jean-Jacques Rousseau».

Les passages secrets de Saint-Gervais

Un réseau de passages secrets relie cours et immeubles à Saint-Gervais, où se trouvaient autrefois les ateliers des artisans horlogers.

  • Entre la Rue de Coutance 18 et la Place De- Grenus 9 : on y trouve une cour intérieure ainsi qu’une tour du XVe siècle;
  • Entre la Place De-Grenus 6 à la Rue Rousseau 9;
  • Entre la Rue Rousseau 14 et la Rue Lissignol:  le passage comporte une cour intérieure du XIXe siècle;
  • Entre la Rue Lissignol 10 rue Lissignol, endroit calme aux logis modestes, et l’artère commerçante de Chantepoulet, au numéro 9.

Si ces traverses sont aujourd’hui interdites au public, espérons qu’elles puissent un jour être visitées, lors des Journées du Patrimoine, par exemple.

Quelques oeuvres, monuments et lieux touristiques de Grottes Saint-Gervais

Source:

Christian Vellas, Genève insolite et secrète, Tours: Jonglez, 2010

Notez cet article

Merci d'avoir partagé votre avis !

Article modifié le 26.02.2020 à 09:44