Cette page est également disponible en English !

Cité du refuge

De tous temps, Genève a accueilli les étrangers victimes de persécutions.

Texte

A partir de 1550, les réformés français et italiens, victimes de persécutions, trouvent refuge à Genève. Grâce à leurs relations avec les milieux d'affaires étrangers, ceux-ci relancent l'économie et développent l'imprimerie. La production du livre répand les idées nouvelles et contribue à la richesse de la ville.

Industrie

Les réfugiés installés à Genève contribuent à l’essor industriel genevois. Vers 1600, Genève s'impose comme l'une des capitales de la soierie.

Deuxième vague de réfugiés

La Révocation de l'Edit de Nantes en 1685 par Louis XIV met le protestantisme hors la loi. Dès lors, une seconde vague de réfugiés, principalement huguenots, atteint Genève.

Tradition

Aux XIXe et XXe siècles, Genève perpétue cette tradition d'accueil en recevant de nombreux exilés politiques.

Notez cet article

Merci d'avoir partagé votre avis !

Article modifié le 26.06.2018 à 14:59