Jardin des Alpes / Monument Brunswick

Jardin des Alpes

Richement fleuri, situé face au Jet d’eau et encadré des hôtels 5 étoiles les plus anciens de Genève, le Monument Brunswick jouit d’une situation exceptionnelle. Unique mausolée de Genève, tout en marbre de Carrare et pierre de Vérone, il célèbre la mémoire du duc de Brunswick, bienfaiteur (inattendu) de la ville.

Article associé dans thèmes

Histoire et aménagement

À la destruction des fortifications en 1862, le Jardin des Alpes ainsi que la rotonde et le square du Mont-Blanc sont entièrement gagnés sur le lac. Ils se situent sur l’ancien port naturel des Pâquis de forme triangulaire. Le jardin devient la terrasse des clients des prestigieux hôtels de la Paix, Richemond, Beau-Rivage et d’Angleterre qu’on érige aux alentours. Fuyant Paris et la guerre franco-allemande, le richissime duc de Brunswick arrive à Genève en 1870. Âgé de 67 ans, malade et en conflit avec sa famille, il ne veut en aucun cas qu’elle hérite de sa fortune. Depuis le flambant neuf et luxueux Hotel Métropole, il rédige secrètement un testament provisoire et meurt subitement le 18 août 1873 à l’Hôtel Beau-Rivage. L’ouverture du testament révèle une surprise de taille: sa fortune entière est léguée à la Ville de Genève, pourvu qu’elle érige un monument en sa mémoire, copie du tombeau des Scaglieri à Vérone, et que lui soient accordées des funérailles nationales .  Après la stupeur arrive le temps de la réflexion, Genève la calviniste qui n’a pas pour habitude de célébrer ses défunts de façon ostentatoire, est alors en plein chantier (suivant la destruction de ses murailles). Tiraillée entre sa tradition d’austérité et la tentation de la politesse due à l’acceptation d’un cadeau faramineux, la Ville opte finalement pour la seconde éventualité, accepte l’héritage incroyable et conçoit aux dernières volontés du défunt duc. Cette manne inattendue permet à Genève de financer ses grands travaux d’urbanisme pendant plusieurs décennies. Le Grand-Théâtre, de nombreuses écoles, les grilles du parc des Bastions, les promenades du Bois de la Bâtie et celle de St-Jean, les abattoirs de la Jonction et autres créations et élargissements de rues sont entièrement financés grâce au don du duc.

Le monument est érigé en 1879 . Légèrement surélevé par rapport au quai, il est garni de parterres fleuris éclatants renouvelés plusieurs fois par année. Le Jardin des Alpes adjacent, (nommé  à l’origine square des Bergues ) est modifié à plusieurs reprise jusqu’en 1908. Il est aujourd’hui un petit parc charmant avec son bassin et sa pelouse, et devient somptueux au printemps lorsque resplendissent les fleurs de ses cerisiers du Japon.

Equipement

  • Mausolée
  • Restaurant
  • Les WC publics les plus proches sont situés Quai du Mont-Blanc et Place Dorcière.

Gestion écologique

Le Jardin des Alpes et le Monument Brunswick, comme tous les espaces verts de la Ville, sont entretenus de façon écologique et sans produits chimiques.

Jardin des Alpes / Monument Brunswick

Quai du Mont-Blanc

Voir sur le plan
Voir dans Streetview

Article modifié le 25.09.2020 à 17:05