Cette page est également disponible en English !

Parc de l'Ariana

Le parc de l’Ariana accueille le Musée suisse de la céramique et du verre.

Article associé dans thèmes

Texte

Aménagements

Dans le parc de l'Ariana et à proximité se trouvent:

Chiens

Les chiens ont accès aux chemins à condition d’être tenus en laisse.
Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la page destinée aux propriétaires de chiens.

Histoire du parc

Le parc de l’Ariana est aujourd’hui bien plus petit qu’à son origine. Autrefois baptisé domaine de Varembé, il s’étendait sur 36 hectares depuis la route de Pregny jusqu’au lac Léman lorsque Gustave Revilliod (1817-1890) l’a légué à la Ville de Genève. Revilliod avait fait construire entre 1877 et 1884 un musée sur sa propriété pour y abriter ses collections encyclopédiques. En mémoire de sa mère Ariane de la Rive, il a dénommé ce bâtiment majestueuxMusée Ariana; l’institution désormais municipale est considérée depuis 1993 comme le Musée suisse de la céramique et du verre.

Le mécène a donc légué son domaine incluant le musée, ses collections, son hôtel particulier en ville ainsi qu’une somme de Fr. 1'000'000.– pour l’entretien de ces biens. Son testament précise notamment que Varembé – incluant le parc de l’Ariana – doit être intégralement conservé et servir de promenade aux citoyens.

Pourtant en 1929, la majeure partie du parc est cédée à la Société des Nations qui offrira à la Ville d’autres terrains en échange, notamment les propriétés Moynier (parc Moynier) et Bartholoni (La Perle du Lac). La Société des Nations y édifiera un palais, aujourd’hui siège européen de l’Organisation des Nations Unies, réduisant ainsi l’ancien domaine à sa part actuelle.

Parc de l'Ariana

Avenue de la Paix

Voir sur le plan
Voir dans Streetview

Article modifié le 18.06.2019 à 16:27