Cette page est également disponible en English !

Parc des Eaux-Vives

Parc des Eaux-Vives

Situé dans la continuité du parc La Grange, le parc des Eaux-Vives bénéficie d’une situation extraordinaire, dominant le lac et le Jura du haut de ses pelouses et de ses arbres superbes. C’est un lieu impressionnant où beauté et nature se courtisent depuis presque 5 siècles.

Article associé dans thèmes

Information importante en lien avec la situation du nouveau coronavirus: les regroupements de plus de 5 personnes sont interdits. De plus, une distance de 1m50 entre les personnes doit être respectée. Plus d'informations sur les mesures prises par les autorités.
Le parc des Eaux-Vives est fermé à la circulation.

Histoire et aménagement

Le domaine est constitué en 1565 par le seigneur de Bellerive: Aimé Plonjon (nom prédestiné pour les Eaux-Vives). Plusieurs propriétaires se succèdent et aménagent le parc au fil des siècles. La maison de maître est édifiée en 1750. Le domaine est acheté en 1865 par le futur constructeur du tunnel du Gothard (aventure pharaonique suisse de la fin du XIXe siècle): l’ingénieur Louis Favre . Treize ans après sa mort (dans le tunnel) sa fille vend la propriété en 1896 à la Société de l’industrie des hôtels (prélude de l’Office du tourisme) qui aménage un Luna Park dans le parc , avec théâtre, toboggan, train miniature, ménagerie et même démonstrations aéronautiques. La commune des Eaux-Vives rachète le parc après la faillite du Luna Park en 1913. En 1928, la partie supérieure du parc accueille le Tennis-Club de Genève Eaux-Vives . La maison de maître, transformée à plusieurs reprises est déjà un restaurant depuis la fin du XIXe siècle, elle abrite de nos jours l' hôtel-restaurant du parc des Eaux-Vives et reçoit des hôtes illustres. Le nom d’«Eaux-Vives» vient des nombreuses sources et autres ruisseaux du secteur (coulant aujourd’hui sous les parcs et les routes, dans des canalisations) qui alimentaient la ville en eau potable. L'une de ces sources était située au centre du parc, là où coule une cascade au milieu de la rocaille et de ses plantes alpines.

Le parc offre une variété darbres magnifiques: sapins, pins et autres séquoias impressionnants valent à eux seuls le déplacement. Des vastes massifs de rhododendrons et d’azalées complètent l’enchantement au printemps. La grande pelouse qui descend en pente douce de la terrasse du restaurant en direction du lac développe encore la magnificence du lieu.

Equipements

Rocaille avec collection de plantes vivaces et alpines.
Mazot du Village suisse de l’Exposition nationale de 1896.
WC publics.

Les chiens tenus en laisse ont accès aux chemins du parc.
L’espace pour chiens le plus proche est situé au Parc la Grange le long de la route de Frontenex et au haut de la rue William Favre.

Gestion écologique

Les espaces verts de la Ville sont gérés de façon écologique et sans produits chimiques. Au parc des Eaux-Vives, la biodiversité est favorisée notamment par des gîtes de reproduction pour les insectes du bois, des arbustes et prairies indigènes et des fauches tardives des lisières.

Parc des Eaux-Vives

Quai Gustave-Ador

Voir sur le plan
Voir dans Streetview

Article modifié le 26.10.2020 à 11:56