Parc Hentsch

Situé sur l’emplacement de l’ancien stade des Charmilles, ce vaste espace vert est un poumon de verdure créé au début du XXIe siècle dans un quartier urbain à forte densité. Il a été offert en donation à la Ville de Genève en 2016 par Bénédict Hentsch.

Article associé dans thèmes:

Histoire et aménagement

Le secteur est situé sur un ancien lazaret, créé hâtivement lors de la peste de Marseille en 1720. C’est sur ces parcelles champêtres, loin de la ville et ses épaisses murailles que, jusqu’au milieu du XIXe siècle, voyageurs et marchandises en provenance de la Vallée du Rhône étaient mis en quarantaine. La création de la voie de chemin de fer creusée en tranchée en 1857 lors de la démolition des fortifications, accélère l’urbanisation du quartier. Les Charmilles accueillent alors jusqu’aux années 1980, de nombreuses manufactures et prennent un caractère populaire. En 1901, le jeune et déjà glorieux Servette Football Club s’installe le long de la rue de Lyon, où étaient pratiqués différents sports, tennis, golf, rugby et même course de chevaux avec un hippodrome . Durant la première guerre mondiale, les usines Pic-Pic (fabricants de voitures genevoises) agrandissent leurs ateliers voisins. Le terrain de football se fixe alors perpendiculairement à la rue de Lyon, à l’emplacement dessinant la parcelle du parc actuel. Le nom de «Charmilles» rappelle qu’une allée de charmes, plantés de manière à former un tunnel ombragé, était disposée sur l’avenue des Charmilles voisine.

Traversé de promenades piétonnes, le parc Gustave et Léonard Hentsch est parfaitement connecté au quartier des Charmilles. Inauguré exactement 85 ans après le mythique stade des Charmilles, le parc a été offert en donation à la Ville de Genève par Bénédict Hentsch, descendant dune dynastie de banquiers mêlés à lhistoire et au développement de Genève. Son grand-père, Gustav Hentsch, est dès 1900, le gardien et capitaine de la première équipe du Servette FC et l’instigateur de la construction du stade des Charmilles. Afin de soutenir le club et la pratique sportive à Genève, il crée la Fondation Hippomène, aujourd’hui représentée par Bénédict Hentsch, qui lègue à la Ville de Genève la surface correspondant à l’ancien stade des Charmilles démoli, assaini et réaménagé à ses frais. Cette donation s’inscrit dans la tradition des Théodore Turrettini, William Favre, et autre Philippe Plantamour qui ont permis à Genève de devenir la cité des parcs et à sa population de disposer d’espaces verts merveilleux.

Avec ses 20'000 plantes et ses plus de 400 arbres, la végétation tient aussi une place importante dans ce tout jeune parc. Le temps fera son œuvre pour le faire resplendir.

Equipements

Les différents éléments constitutifs du parc s’articulent autour d’une grande pelouse centrale, clin d’œil à l’ancien stade:

  • un pylône d’éclairage de 25 mètres, dernier vestige du stade des Charmilles conservé en l’état;
  • des terrasses deau qui créent des jeux de formes et de couleur et peuvent se transformer en pataugeoires;
  • une butte de 5 mètres sur l’emplacement des gradins de l’ancienne tribune nord, parsemée de murets qui rappellent les sièges des supporters. Agissant comme isolant phonique, ce monticule coupe les nuisances sonores venant de l’avenue de la Châtelaine très fréquentée;
  • des sculptures mi-homme, mi-animal de lartiste Zaric, dressées sur le point d’engagement de l’ancien stade et qui rappellent l’histoire du lieu: on y trouve un gardien à la tête de lièvre, un avant-centre tirant au but à la tête de renard, Hippomène à tête de cheval et les trois pommes d’or qui lui ont assuré la victoire et le cœur d’Atalante dans la mythologie grecque, et l’éléphant Ganesh, spectateur sage et prudent;
  • des cheminements en béton sablé, qui traversent le parc et offrent aux piétons des possibilités de promenades à l’écart du trafic routier et de ses nuisances;
  • une place de jeux devenant un lieu de rencontres intergénérationnelles, de mixité et d’échanges.
  • des installations de fitness en plein air , adaptées à chacun, quelle que soit sa condition physique, sont accessibles librement, 7 jours sur 7 et en tout temps.

Les chiens tenus en laisse ont accès au parc.

Gestion écologique

Le parc Gustave et Léonard Hentsch, comme tous les espaces verts de la Ville, est entretenu de façon écologique et sans produits chimiques.

Parc Gustave et Léonard Hentsch

Avenue de Châtelaine / Chemin des sports

Voir sur le plan
Voir dans Streetview

Article modifié le 15.12.2021 à 15:08