Archive Promenade de la Treille

Véritable balcon de la Vieille Ville somptueusement ouvert sur le Salève et dominant le parc des Bastions et la place Neuve, la Treille est la plus ancienne promenade de Genève. Elle est bordée par le plus long banc du monde.

Article associé dans thèmes

Information importante en lien avec la situation du nouveau coronavirus: les regroupements de plus de 5 personnes sont interdits. De plus, une distance de 1m50 entre les personnes doit être respectée. Plus d'informations sur les mesures prises par les autorités.

Histoire et aménagement

Si 1515 c’est Marignan, c’est aussi la date de création de la future promenade de la Treille. Aménagée initialement comme une plateforme facilitant la défense des bâtiments voisins du gouvernement genevois, la promenade de la Treille tire son nom des espaliers garnis de vignes qui s’y trouvent à cette époque. Genève compte alors quelques 12’000 âmes encore toutes catholiques. En 1555, sont installés à la Treille des canons avec vue imprenable sur les faubourgs et la campagne alentour. Les premiers arbres sont plantés en 1558: sauges, noyers et mûriers apportent un peu d’ombre aux promeneurs et promeneuses (devenu-e-s protestants et protestantes). Des ormeaux et des tilleuls succèdent à ces plantations au début du XVIIIe siècle. Pendant près de 200 ans, la promenade est un cul-de-sac. Les deux rampes aux extrémités du plateau sont aménagées en 1706 pour celle descendant côté Salève et 1711 pour celle allant vers la porte de Neuve.

La promenade est aujourd’hui célèbre pour ses marronniers, parmi lesquels le marronnier officiel dont l’éclosion du premier bourgeon annonce l’arrivée du printemps à Genève. Mais les premiers marronniers n’y sont plantés qu'en 1721 et constituent alors une essence nouvelle à Genève.

Le fameux banc de la Treille qui mesure plus de 120 mètres est installé en 1774 .

La Treille demeure jusqu’à la destruction des fortifications dans les années 1850 et l’aménagement du Parc des Bastions, la plus belle des promenades de Genève . Elle est fréquentée tant par sa population que par ses hôtes, quidam ou célébrités , tel que Stendhal qui y admire «une des vues les plus incomparables d’Europe».

Equipement

Gestion écologique

La Promenade de la Treille, comme tous les espaces verts de la Ville, est entretenue de façon écologique et sans produits chimiques.

Promenade de la Treille

Rampe de la Treille

Voir sur le plan
Voir dans Streetview

Article modifié le 26.10.2020 à 11:56