Emploi et genre en ville de Genève

Dans les cantons-villes de Suisse, le taux d’activité des femmes est inférieur à celui des hommes. A Genève, il est plus faible que dans les autres grandes villes helvétiques, mais varie considérablement en fonction des zones géographiques et des secteurs économiques.

Image
Une vendeuse dans un commerce de chocolat

Définitions

  • Taux d’activité: part de la population qui offre ses services sur le marché du travail.
  • Taux moyen d’occupation: rapport entre le nombre d’emploi en équivalent plein-temps (EPT) et le nombre d’emplois total.

Part d'emploi et taux d'occupation des femme à Genève

Le taux moyen d’occupation des femmes en ville de Genève est de 77% (88,7% pour les hommes), un chiffre relativement élevé en regard des autres communes.

En ville de Genève, la part d’emplois occupés par des femmes en 2019 est de 48,7% (45,3% des emplois en EPT), pour 44,6% sur le Canton (40,9% des emplois en EPT).

Cette différence s’explique notamment par la sous-représentation des métiers du secteur primaire et secondaire dans la ville par rapport au Canton, dont les emplois sont occupés majoritairement par des hommes. La part d’emplois occupés par des femmes dans le secteur de la construction, par exemple, est très faible (11%).

Emploi, genre et zone géographique

Le taux d’occupation moyen et la part d’emplois occupés par des femmes varient sensiblement selon les quartiers. La part d’emplois occupés par des femmes oscille entre 40% à Bâtie-Acacias et 62% à Champel-Roseraie.

La structure économique des quartiers, les secteurs d’activités et la taille des établissements dans chaque zone géographique ont une influence conséquente sur le taux d’occupation des femmes. Par exemple, 44% des emplois dans le quartier de Champel-Roseraie se situent dans les secteurs de la santé humaine et de l’action sociale, secteurs dans lesquels la part d’emplois occupés par les femmes est très élevée.

Secteurs comportant une majorité d'emplois féminins

Les quatre grands secteurs qui comportent une majorité d’emplois féminins sont: 

  • la santé humaine et l’action sociale, où 71% des emplois sont occupés par des femmes,
  • l’enseignement (58%),
  • les activités immobilières (52%),
  • l’administration publique (51%).

Taux moyen d'occupation variable selon les secteurs d'activités

Le taux moyen d’occupation diffère selon les secteurs d’activités: le taux d’occupation des femmes est le plus élevé dans les secteurs de l’industrie et des activités financières, avec un taux de 88% (entre 96 et 98% pour les hommes). En revanche, il est le plus faible dans le secteur des arts et spectacles (60%).

Des différences particulièrement marquées sont notables entre le taux moyen d’occupation entre les hommes et les femmes dans les secteurs de la construction (98% pour les hommes, 73% pour les femmes) et les activités de services administratifs et de soutien (85% pour les hommes et 64% pour les femmes).

Le taux moyen d’occupation global des hommes et des femmes n’a pas sensiblement varié entre 2014 et 2019.

graphique montrant le taux moyen d'occupation selon le sexe et le secteur d'acitvité

Source: OFS, statistique structurelle des entreprises (STATENT), 2019

Titre du bloc

Portrait économique de la ville de Genève

Caroline Schaerer, Giovanni Ferro Luzzi, Haute Ecole de Gestion Genève, Université de Genève 122 pages.

Notez cet article

Merci d'avoir partagé votre avis !

Article modifié le 30.09.2022 à 08:51