Terrasse Agrippa-d'Aubigné

Articulée sur 2 niveaux, la terrasse relie, au son des cloches de la cathédrale St-Pierre, le haut de la Vieille-Ville aux rues basses. Cette succession d’espaces paisibles et arborés adossée à de puissants murs, est un balcon ouvert sur la Ville-Basse, ses toits de tuiles et le lac au loin.

Article associé dans thèmes

Histoire et aménagement

Le site privilégié, avec vue sur le lac, est occupé au Moyen Âge par le Palais épiscopal qui comprend déjà un jardin. En 1535, la Réforme transforme le palais en prison, avec cour. Reconstruite au XIXe siècle, la prison est finalement détruite en 1940 permettant de dégager les terrasses à flanc de colline.

Pelouse et gravier constituent aujourd’hui le sol de la terrasse supérieure plantée de marronniers d’Inde. Un magnifique sophora du Japon et un peuplier d’Italie marquent l’angle de la rue de l’Evéché. Des vestiges de l’ancienne prison rappellent l’affectation passée et moins riante du site. Quarante et une marches de pierre plus bas, la terrasse inférieure, transformée en 2014, combine harmonieusement esprit contemporain et cadre historique. Des cerisiers plantés sur des îlots de verdures au milieu d’un sol argilocalcaire, offrent une floraison spectaculaire au printemps. La terrasse donne accès à la bien particulière rue des Barrières d’un côté et à la bien pentue rue de la Fontaine de l’autre.

Le site est dédié à Théodore Agrippa-d’Aubigné, homme de guerre, calviniste, écrivain et poète, mort à Genève en 1630.

La partie supérieure de la terrasse est strictement interdite aux chiens.
Les chiens ont accès aux chemins de la terrasse inférieure à condition d’être tenus en laisse.

Equipements

Tables de pique-nique
Bancs

Gestion écologique

La terrasse Agrippa-d’Aubigné, comme tous les espaces verts de la Ville, est entretenue de façon écologique et sans produits chimiques.   

Terrasse Agrippa d'Aubigné

Rue de l'Evêché
1204 Genève

Voir sur le plan
Voir dans Streetview

Article modifié le 19.07.2021 à 11:02