A Genève, éteindre au cœur de la nuit

Pour limiter la pollution lumineuse et faire des économies d’énergie, la Ville de Genève a développé un guide pratique destiné principalement aux commerces et aux entreprises, qui s’accompagne d’une campagne de sensibilisation.

Image
Dessin de nuit avec bâtiments dont certaines fenêtres sont allumées

L’éclairage des vitrines, enseignes et bureaux inoccupés n’est pas indispensable la nuit. La Ville de Genève souhaite limiter l’excès d’éclairage artificiel, qui est néfaste aux organismes vivants.

Elle s’y engage au travers de son Plan lumière, qui édicte des recommandations et des actions concernant l’éclairage public. Elle a déjà concrétisé de nombreuses mesures pour réduire l’impact de l’éclairage artificiel, notamment l’abaissement de l’éclairage public au cœur de la nuit et la suppression de certaines illuminations.

Mais la Ville de Genève ne peut pas agir seule et c’est pourquoi elle a édité un guide des bonnes pratiques, qui porte sur les éclairages qui ne sont pas gérés par la collectivité publique.

Un guide des bonnes pratiques

Le guide des bonnes pratiques, à télécharger en bas de page, contient des conseils pour limiter la pollution lumineuse et faire des économies d’énergie. Il s’agit notamment d’éteindre toutes les vitrines, enseignes et bureaux inoccupés au cœur de la nuit, car entre 23h et 6h, l’éclairage commercial n’est pas indispensable.

Le guide rappelle le cadre légal en vigueur et formule des recommandations. Outre l’extinction au cœur de la nuit, une attention portée à la qualité de l’éclairage et aux sources lumineuses employées peut jouer un rôle important pour améliorer l'environnement nocturne.

Des conseils sont également prodigués, comme la mise en place d’horloges programmables pour l’extinction automatique des dispositifs lumineux, facilitant ainsi la mise en œuvre de ces mesures.

Les Services Industriels de Genève (SIG) participent à cette campagne par l’intermédiaire de leur programme "éco 21", qui délivre des conseils et des primes aux économies d’électricité.

Sensibiliser le public et les institutions

En plus des éclairages commerciaux, la Ville souhaite également sensibiliser plus largement le grand public ainsi que les institutions. Les mêmes recommandations s’appliquent ainsi aux parties communes des bâtiments résidentiels visibles depuis l’espace public (cages d’escalier par exemple).

Le parc immobilier de la Ville de Genève est aussi concerné, notamment au travers des éclairages intérieurs visibles depuis l’espace public.

Contact

Service de l'aménagement, du génie-civil et de la mobilité

agcm@ville-ge.ch

10 Rue François-Dussaud

1227

Les Acacias

Suisse

Notez cet article

Merci d'avoir partagé votre avis !

Article modifié le 19.01.2023 à 18:10