Genève, ville durable: Engagements pour une économie locale et durable

Comment parvenir à ce que la consommation et la production de biens et services soit soutenables pour la planète et les sociétés humaines? C’est là tout le défi de la transition écologique et sociale. En tant que municipalité, la Ville de Genève a une marge de manœuvre limitée en  matière d’économie; néanmoins elle mène une politique volontariste dans ce domaine, à travers toute une série d’actions concrètes.

Image

Lien avec l'Agenda 2030

Ci-dessus sont illustrés les objectifs internationaux de développement durable (voir Agenda 2030) les plus en lien avec les actions de la Ville dans le domaine économique. Elle s’engage pour une économie plus durable des façons suivantes:

Elle favorise une alimentation durable

Le programme Nourrir la ville se concentre sur trois axes: promouvoir les produits agricoles locaux, sensibiliser au «bien manger» et développer l’agriculture urbaine.

Ainsi, la Ville de Genève encourage la production, la distribution et la transformation de produits alimentaires locaux, artisanaux et écologiques, auprès des particulier-ère-s, des cafés et restaurants situés sur la commune, des établissements publics (écoles, crèches), ainsi que lors des événements qu’elle organise (manifestations, réceptions, etc.). A travers des supports variés, elle renseigne le public sur les régimes alimentaires recommandés pour la santé et l'environnement et sur tous les moyens permettant d'évoluer vers plus de souveraineté alimentaire.

Enfin, elle soutient les initiatives citoyennes qui permettent de créer du lien entre ville et campagne, d'amener de la nature et de l'agriculture en ville, Notamment, près de 50 potagers collectifs sont en activité, dont une quinzaine dans des écoles primaires de la ville.

Elle encourage les 3R: réduire les déchets à la source, réutiliser et réparer les objets

A travers le projet "Réparer plutôt que jeter", elle promeut la réparation des objets du quotidien. Le site ge-repare répertorie plus de 200 commerces, artisan-e-s et entreprises de réparation à Genève. La Ville soutient aussi des projets novateurs comme la ressourcerie Materiuum et la bibliothèque d’objets La manivelle, ainsi que d’autres initiatives de l’économie circulaire. De plus, la Ville propose divers espaces de partage et de vente pour les objets de seconde main, tels que La ville est à vous, les trocs scolaires, etc. Plus globalement, elle encourage la réduction des déchets à la source, notamment en soutenant des ateliers de sensibilisation de Zero Waste Switzerland.

Elle soutient l’entrepreneuriat pour la transition écologique et sociale

Engager la transition écologique et sociale de l’économie nécessite la création et le développement d’entreprises locales à forte durabilité, notamment des entreprises de l’économie sociale et solidaire. C’est pourquoi la Ville participe (via le Service Agenda 21 et la Fondetec) au prix IDDEA qui fait émerger des idées d’entreprises durables. Le programme G’innove, géré par le Service Agenda 21 – Ville durable, apporte un soutien financier, limité dans le temps, à des projets présentant une innovation sociétale. La Ville soutient le développement de l’économie sociale et solidaire. A ce titre elles a financé plusieurs projets d’APRES-GE, le réseau genevois de l’économie sociale et solidaire, tels que des cafés des bonnes pratiques pour les entreprises et organisations, ou un guide du créateur d’entreprise sociale et solidaire.

Elle s’engage comme acteur économique exemplaire

En intégrant des critères environnementaux et sociaux dans ses appels d’offres, la Ville de Genève utilise les achats publics comme levier pour encourager les entreprises à devenir plus durables. De plus, en tant qu’employeur, elle propose des bonnes conditions de travail et des possibilités de formation, voir bilan social. Par ailleurs, la Ville de Genève promeut l’économie créative et la ville intelligente («smart city»).

Statistiques disponibles en lien avec l'économie en Ville de Genève

Le Monitoring du Plan directeur communal documente la surface des locaux artisanaux et industriels à Genève:

Elle est globalement stable, et le nombre de commerces de proximité a augmenté depuis 2010. Cette  progression  semble due essentiellement à l’essor des petites surfaces généralisées (épicerie, superette), des  boulangeries/tea-rooms et des magasins de journaux.

A consulter dans le Cercle Indicateur (les dernières données datent de 2017):

  • Revenu - En 2017, le revenu imposable moyen des personnes physiques en Ville de Genève était de CHF 84'675.-;
  • Charge fiscale pour les revenus modestes - La charge fiscale imputable aux impôts communaux, cantonaux et paroissiaux pour une personne mariée, seule à exercer une activité lucrative dépendante, ayant 2 enfants et disposant d’un revenu professionnel annuel brut de 70’000 CHF était parmi les plus faibles de la Suisse (CHF 25.- en 2017);
  • Type d'emplois - En 2017, 37% des emplois genevois étaient dans des branches innovatrices, telles que définies par l'Office fédéral de la statistique, et 35% des emplois genevois étaient dans des branches à productivité du travail élevée;
  • Chômage - En 2017, le taux de chômage était de 6% en Ville de Genève;

Contact

Agenda 21 - Ville durable

5 Rue de l'Hôtel-de-Ville

1204

Genève

Suisse

Tél. +41224182286

Fax. +41224182251

Agenda 21 - Ville durable

Télécharger la vCard

Plan de la Ville en gris et blanc, avec le lac et les deux fleuves en bleu
Titre du bloc

Portrait économique de la Ville de Genève

Pour mieux comprendre la réalité économique de notre commune, la Ville de Genève a publié en 2012 une étude intitulée "Portail économique de la Ville de Genève". Ce document en est la 2ème édition, compilant des données accessibles plus récentes.

Notez cet article

Merci d'avoir partagé votre avis !

Article modifié le 19.06.2020 à 09:34