Cette page est également disponible en English !

Agriculture urbaine et jardinage en ville

Festi Terroir Genève

Parmi ses nombreuses mesures, la Stratégie climat de la Ville de Genève souhaite «Développer les initiatives de jardinage et de potagers urbains avec les habitant-e-s» et «Soutenir les entreprises qui expérimentent l’agriculture urbaine».

Manger ses propres légumes ou herbes aromatiques, bénéficier de petits coins de nature en ville ou simplement jouir d’une activité en plein air avec ses voisin-e-s: de plus en plus de citadin-e-s souhaitent jardiner en milieu urbain. La municipalité soutient plusieurs initiatives dans ce domaine: près de 50 projets collectifs ont vu le jour ces 10 dernières années.

En matière d’agriculture urbaine, la Ville de Genève collabore avec diverses associations dont Genève Cultive qui recense les initiatives locales sur une carte interactive. Un des lieux emblématiques de l’agriculture urbaine genevoise est situé au Parc Beaulieu et animé par le «Collectif Beaulieu».

Les définitions de l’agriculture urbaine sont nombreuses. On distinguera ici l’agriculture pratiquée en ville avec une nature marchande, impliquant une surface ou un système productif conséquents (serres sur toits, fermes urbaines, aquaponie) des parcelles collectives de jardinage à visée non marchande. La Ville de Genève souhaite soutenir ces deux volets de l’agriculture urbaine, sachant que les potagers urbains basés sur l’autoconsommation sont aujourd’hui bien plus répandus que des projets incluant de la vente. 

Qu’on parle d’une vraie production agricole – même  de petits volumes –  ou de potagers urbains, l'agriculture urbaine genevoise n’a pas pour vocation de produire à grande échelle et de substituer aux grandes cultures en périphérie rurale. Dans une optique de complémentarité, elle cherche plutôt à animer les quartiers et créer du lien social autour d’initiatives menant à une réflexion sur les liens que les citadin-e-s entretiennent avec la terre et les personnes qui les nourrissent, ainsi que sur la place donnée à l’agriculture en ville. Plus globalement, l’agriculture urbaine peut être un vecteur de sensibilisation à l’agroécologie et à une autre manière de s’alimenter.

Avec des équipements souvent très simples, l’agriculture urbaine permet de ramener un peu de campagne en ville tout en créant des espaces de détente et de rencontres. Squares, parcs, friches, balcons ou terrasses sont autant de lieux où les potagers peuvent s’épanouir et qui actuellement encore sous-exploités. En Ville de Genève, on constate depuis quelques années un engouement certain pour le jardinage urbain.

Exemples de projets menés ou soutenus par le service Agenda 21 - Ville durable

Près de 50 projets de potagers urbains collectifs, de toutes formes, soutenus par la Ville de Genève, sont répertoriés sur la carte de Genève Cultive.

  • Genève Cultive: association qui vise à stimuler les échanges et les compétences entre jardiniers et jardinières citadin-e-s;
  • Terrasses sans frontières: association qui promeut les toitures végétalisées et la pratique de la permaculture
  • Collectif Beaulieu: collectif de 12 associations pratiquant l’agriculture urbaine au Parc Beaulieu
  • Les Artichauts (depuis 2009): production en pleine ville de plantons biologiques.
  • Semences de pays (depuis 2016): sélection et multiplication en pleine ville de semences de variétés maraîchères issues principalement de sélection paysannes;
  • Exodes urbains  (depuis 2016): micro-ferme aquaponique (système hybride d’élevage de poissons et production de plantes).

Contact

Service Agenda 21 - Ville durable: «Nourrir la ville»

Gaétan Morel

5, rue de l'Hôtel-de-Ville

1204 Genève

Suisse

Tél. +41 22 418 22 42

Courriel

Télécharger la vCard

Notez cet article

Merci d'avoir partagé votre avis !

Article modifié le 05.05.2022 à 14:32