Sensibilisation au «bien manger»

Cet axe du programme Nourrir la ville vise à faciliter le débat démocratique et améliorer l’accès à l’information des citadin-e-s en vue de favoriser la souveraineté alimentaire.

Image
Un cuisinier en train de dresser une assiette

Agir sur l’élargissement de l’offre économique en favorisant les circuits courts ne suffit pas à garantir une alimentation durable et de qualité. Les comportements en matière de production et de consommation ont également une grande importance.

D’une part, la production agricole n’intègre pas systématiquement certains aspects du développement durable tels que biodiversité, culture biologique ou rémunérations équitables. D’autre part, les cultures alimentaires et les habitudes de consommation tournées vers une alimentation saine, locale et de saison sont encore loin d’être majoritaires.

La Ville de Genève met par conséquent en place différents événements publics de sensibilisation et élabore des outils à destination de la population avec l’objectif de faire évoluer les pratiques de consommation socialement et écologiquement responsables.

Vers une implication croissante des mangeurs et mangeuses

Ces dernières décennies, l’industrie agroalimentaire a profondément modifié les habitudes nutritionnelles des habitant-e-s, d’autant plus chez les citadin-e-s. D’une part la complexité des filières alimentaires a rendu très opaques les conditions de production et de transformation des produits, ayant pour conséquence une méconnaissance grandissante de la composition et de l’origine des aliments. D’autre part, les savoir-faire alimentaires se sont réduits, tandis que le temps consacré au manger a diminué ou, du moins, passablement modifié les pratiques de repas.

Dans ce contexte, au-delà des enjeux écologiques et économiques, tant les problématiques sanitaires (pesticides, OGM, qualité, etc.) que la question des apports de nutriments nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme sont revenus sur le devant de la scène. Ces préoccupations marquent le retour d’une implication croissante des consommateurs et consommatrices, qui réclament un nouveau cadre normatif et éthique pour l’alimentation.

Des régimes alimentaires sains et écologiques

Que ce soit à travers les rapports de la Eat Lancet Commission, de l’OMS ou encore du GIEC, les recommandations convergent désormais sur le fait que certains régimes alimentaires sont à la fois meilleurs pour notre santé et notre environnement. Il s’agit essentiellement d’augmenter dans nos assiettes, de manière importante, la proportion de graines, céréales complètes, noix et légumineuses, mais aussi de légumes. Les protéines d’originale animale doivent pour leur part diminuer drastiquement. Ces choix alimentaires ont non seulement un impact positif sur le changement climatique, mais sont également meilleurs du point de vue nutritionnel. A travers des recettes, des articles, des conseils, des animations, la Ville de Genève a pour objectif de promouvoir ce type de régimes au sein de la population.

Nouveaux modes de vie et préférences culturelles

Lorsqu’on parle de nourriture, les notions de plaisir et de préférences culturelles ou personnelles sont fondamentales. Pour provoquer des changements de pratiques en la matière, il s’agit de redonner du sens et de la convivialité à l’acte de manger, tout en considérant les nouvelles formes d’alimentation (manger dehors, rapidement). De même, dans des villes multiculturelles, et face à une alimentation de plus en plus standardisée, le bien manger doit tenir compte  des particularités et des divers patrimoines alimentaires.

Mieux connaître les labels alimentaires

Focus sur des projets menés ou soutenus par le service Agenda 21 - Ville durable

  • Forum sur l’alimentation durable : des rencontres et animations autour de l'alimentation durable et l'agriculture de proximité, rassemblant population genevoise, élu-e-s et acteur-trices de l’alimentation genevoise.
  • Page Facebook "Nourrir la Ville": page permettant de faire connaître des projets liés à l’alimentation durable en Ville de Genève et ailleurs
  • Projet "Tomates urbaines"(2013-2016): promotion de la biodiversité chez les citadin-e-s en collaboration avec la Fondation Pro Specie Rara
  • Alternatiba (depuis 2015): valorisation des alternatives économiques locales, notamment dans le domaine de l’agriculture paysanne de proximité.
  • Beaulieu en campagne (2013, 2015, 2017, 2019): manifestation publique visant à ramener la campagne en ville et valoriser les projets d’agriculture durable.

Contact

Service Agenda 21 - Ville durable: «Nourrir la ville»

Gaétan Morel

5, rue de l'Hôtel-de-Ville

1204 Genève

Suisse

Tél. +41 22 418 22 42

Courriel

Télécharger la vCard

Notez cet article

Merci d'avoir partagé votre avis !

Article modifié le 12.05.2020 à 15:48