Les Platanes du Jardin botanique

L'allée des platanes du Jardin botanique abrite certains des plus vieux arbres du canton.

Texte

Dès 1905, le Jardin botanique a été transféré du parc des Bastions à son emplacement actuel. Cette surface faisait partie du parc de l’Ariana, propriété léguée à la Ville de Genève par Gustave Revilliod. De nombreux arbres remarquables y étaient déjà présents. Parmi eux, cinq platanes impressionnants formant une allée. L’âge de ces colosses est estimé à 300 ans.En effet, ils figuraient déjà sur un plan de 1728, déposé aux archives du cadastre du canton. 

Contrairement à leurs congénères plantés en ville, les jardiniers ont laissé à ces arbres la latitude de développer leurs ramures librement. Nous pouvons aujourd’hui les admirer et réaliser à quel point cette espèce ligneuse peut être impressionnante. Anciennement étiquetés Platanus x acerifolia, il est de nos jours recommandé de nommer ces hybrides horticoles selon le code de nomenclature botanique: Platanus x hispanica  [= Platanus orientalis (♀) x Platanus occidentalis (♂)] qui résulte du croisement d'un pied femelle de Platanus orientalis et d'un pied mâle de Platanus occidentalis

Photographiés chaque jour par les touristes de passage, ces vénérables sujets (le plus haut culmine à 37 mètres avec une circonférence de 4,5 mètres) ont vu cette partie de Genève se transformer. Ils ont été les témoins, entre autres, de l’arrivée du chemin de fer, de la construction de la route Suisse, de la création de l’ONU et bien sûr de l’installation du Jardin botanique.

  • Aller à la fiche du platane

Texte

Galerie

Texte

Plan de situation

Texte
Image
Notez cet article

Merci d'avoir partagé votre avis !

Article modifié le 08.10.2012 à 14:43