Désincarcération

La désincarcération de personnes lors d’accidents de la route est un processus complexe assuré par les sapeuses-pompières et sapeurs-pompiers professionnels du Service d’incendie et de secours (SIS).

Texte
Image
Désincarcération

Le terme désincarcération définit l’action qui consiste à dégager une personne prisonnière d’un véhicule dont la carrosserie a subi une déformation suite à un accident.

Il s’agit de la partie technique du secours aux victimes d’accidents de la route, complément souvent incontournable de l’équipe sanitaire.

Pour une efficacité optimale, l’opération de désincarcération doit mettre en œuvre différentes techniques dans une chronologie bien précise.

Texte

Sécurisation de la zone de travail

Le balisage et la signalisation de la chaussée sont souvent assurés par la police cantonale.

Une préservation «feu» est requise lors de toute manœuvre technique aux abords de véhicules accidentés:

  • une lance à eau est engagée pour protéger les victimes et le personnel technique;
  • des extincteurs «poudres» sont placés aux quatre coins du dispositif, pouvant ainsi être actionnés par le plus proche intervenant en cas de départ du feu.

Il faut également stabiliser le véhicule accidenté afin d’éviter tout mouvement incontrôlé et de neutraliser les oscillations désagréables pour la victime polytraumatisée.

Texte

Bilan de la situation

Parallèlement à ces opérations, un bilan sanitaire est posé sur l’état des victimes. Les premiers gestes pour maintenir en vie sont pratiqués.

Une évaluation de la situation est effectuée par l’officier ou l'officière d’intervention afin de prévoir le matériel et le personnel en adéquation avec les secours à apporter ou les tâches à exécuter.

Le chef ou la cheffe d’engin détermine avec le ou la leader sanitaire la manière et l’ordre d’extraction des victimes. Le ou la responsable d’équipe supervise l’engagement correct des différents outils et la sécurité générale du site.

D’autres actions ciblées interviennent encore avant la découpe du véhicule, telles que:

  • déconnecter la batterie pour réduire les risques d’inflammation;
  • couper les ceintures de sécurité pour ne pas entraver le dépavillonnage (action de couper les montants et d’enlever le toit);
  • briser les vitres et le pare-brise;
  • dégarnir les airbags pour éviter leur déclenchement intempestif.
Texte

Désincarcération

Plusieurs scénarios sont possibles.

Le plus basique constitue en l’ouverture d’une portière pour extraire une personne peu gravement touchée.

Dans la plupart des cas, c’est la technique du dépavillonnage (ablation du toit) qui est utilisée. Elle a l’avantage d’être rapide et de laisser un espace assez large aux sauveteuses et sauveteurs pour extraire les victimes de manière optimale. Il est primordial de garantir la rectitude de la colonne vertébrale des personnes blessées.

D’autres techniques plus spécifiques s’utilisent lors de situations spéciales: membres inférieurs des occupants coincés sous le tableau de bord, véhicule sur le côté ou sur le toit, poids lourds, etc.

L'adresse électronique info.sis(at)ville-ge.ch est exclusivement dédiée à des demandes de renseignements à caractère non urgent. Les messages reçus à cette adresse sont traités uniquement lors des jours d'exploitation de l'administration générale du SIS. Le SIS décline toute responsabilité pour les courriels ou parties de courriels ne constituant pas une demande de renseignement.

Caserne principale du Vieux-Billard

Rue du Vieux-Billard 11
1205 Genève

Voir sur le plan

Contact

Service d'incendie et de secours

11 Rue du Vieux-Billard

1205

Genève

Suisse

Notez cet article

Merci d'avoir partagé votre avis !

Article modifié le 15.02.2017 à 16:32