Zone industrielle des Charmilles

La Zone industrielle des Charmilles (ZIC) s’inscrit dans le périmètre Charmilles – Châtelaine, qui dès la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, comptait de grands ateliers et usines (Fiat, Tavaro, PicPic, SIP). En 2016, la Ville de Genève a lancé un processus participatif visant à ouvrir davantage la ZIC sur le quartier et accueillir de nouvelles activités qui s’inscrivent dans une dynamique d’émergence et de créativité. Plusieurs projets d’envergure pour le quartier et pour Genève, tels que la MACO et les 6 Toits, ont investi ces anciens espaces industriels et participent à donner un nouveau visage à la ZIC.

Image

La ZIC en chiffres

  • 1917 est l’année de la création de la zone, qui était celle de la société genevoise d’instruments de physique (SIP). La SIP était à l’époque un formidable laboratoire de technologies nouvelles;
  • 1998 est l’année à laquelle la Ville de Genève achète la parcelle et ses bâtiments pour les mettre à disposition de petites et moyennes entreprises locales;
  • 22’860 mètres carrés correspond à la superficie totale de la zone;
  • 18 bâtiments composent l’ensemble de la ZIC;
  • environ 70 personnes travaillent sur le site.

L’avenir de la ZIC: dernière zone industrielle et artisanale de la Ville de Genève

Les premières réflexions sur la reconversion de la ZIC, dernière zone industrielle et artisanale (ZIA) appartenant à la Ville de Genève sur son territoire, ont démarré il y a une dizaine d'années. En 2016, le Conseil administratif a organisé des consultations auprès d’une septantaine d’actrices et d’acteurs: les usagères et usagers de la ZIC, des représentant-e-s du quartier, du milieu de l’innovation et de la créativité ainsi que des institutions présentes dans le périmètre. Ces consultations, menées par l’agence Codesign-it, ont donné lieu à un rapport d'atelier, qui sert de référence à l’élaboration d’une stratégie pour le futur de la ZIC (à télécharger en bas de la page).
    
La ZIC s’inscrit désormais dans un quartier en pleine mutation, avec le développement de grands projets de construction ou de reconversion tels que le nouveau Campus de la Head-Genève au sein des anciennes usines Tavaro, l’ensemble multi-activités QUARTET sur le site de l’ancienne usine Hispano-Suiza, la tour Lyon 77 sur la place des Charmilles ou plus largement, le développement du périmètre de la Concorde.

Ce rapide processus de désindustrialisation et de densification du quartier exerce bien évidemment une pression sur la ZIC. Mais fidèle à ses engagements en faveur du maintien des petites et moyennes entreprises artisanales sur son territoire, la Ville souhaite maintenir la zone d’affectation en vigueur (ZIA), garantissant une mixité au sein du quartier et participant à son dynamisme. Le Plan directeur communal «Genève 2020» fait de la «ville mixte» l’une de ses priorités en matière d’aménagement du territoire.

La Ville souhaite également ouvrir la ZIC à des activités qui s’inscrivent dans une dynamique d’émergence et de créativité, socialement utiles, pour lesquelles l’accès à des surfaces avec des loyers modérés est un véritable enjeu de développement et de pérennisation. 

C’est pourquoi, à partir de 2018 et selon une décision du Conseil administratif, de grands espaces jusque-là occupés par des services municipaux (env. 2000m2 d’ateliers et de dépôts) sont progressivement libérés. La ZIC rejoint ainsi le dispositif de soutien à l’innovation sociétale et à la création de la Ville de Genève. Face aux défis environnementaux et sociétaux, il s’agit de favoriser l’émergence de lieux d’expérimentation et de coopération, en réhabilitant et optimisant des espaces existants qui permettent de tester de nouvelles programmations. La mise à disposition par la Ville de ces espaces doit servir de révélateur de potentiels pour la ville de demain.

C’est ainsi qu’un espace de plus de 1300 m2 a été mis à disposition d’un réseau d’acteurs et actrices de l’économie circulaire et du FAIRE pour une durée de 5 ans, de manière à développer une manufacture collaborative sur la ZIC, ouverte à tous et toutes.

La ZIC a en outre été choisie pour un projet pilote de micro-forêts urbaines dès cet automne. Plantées par des habitant-es en collaboration avec le Service des espaces verts et l'entreprise Forêt B, ces petites forêts ultra-denses et résilientes contribueront à la cultiver la biodiversité sur le site.

La Ville a par ailleurs lancé fin 2019 un appel à projets s’adressant aux associations, organisations, fondations et coopératives, pour la mise à disposition pour une durée de 5 ans  d’un espace d’environ 800 m2.  Le projet Les 6 Toits, réunissant le Conservatoire populaire, l’Ensemble Contrechamps, Eklekto et L’OCG, est le lauréat de ce concours.

Prochainement (été/automne 2021), la scierie mobile Les Deux Rivières, qui valorise le bois local en transformant les arbres abattus en matériaux de qualité pour l’artisanat et la construction, rejoindra un terrain d’environ 600 m2 sur la ZIC. Les Deux Rivières proposeront aux artisan-e-s de la ZIC et aux habitant-e-s du quartier un point de vente original et durable, comprenant de nombreuses variétés locales que l’on ne trouve plus dans les commerces, ainsi que de nombreuses animations pour découvrir la filière du bois genevois et les savoir-faire artisanaux.

Contact

David Gerber, Agenda 21 - Ville durable

Chargé de mission

5 Rue de l' Hôtel-de-Ville

1204

Genève

Suisse

Tél. +41 22 418 22 49

Courriel

Télécharger la vCard

Notez cet article

Merci d'avoir partagé votre avis !

Article modifié le 08.06.2021 à 16:21