Le Cancel de Genève

Entre 1428 et 1490, la communauté juive a été contrainte de résider dans un quartier assigné, dénommé "Cancel" ou "Juiverie". En mémoire de cet épisode qui a touché de manière discriminatoire la population juive, la Ville de Genève a érigé une plaque commémorative et commandé un rapport historique sur le sujet.
 

Image
Cancel Genève - plaque

La plaque épigraphique a été inaugurée le 17 juin 2024 à la rue Marcelle-De-KENZAC (anciennement rue du Cheval-Blanc), proche de l’ancienne localisation du Cancel.

En présence des autorités municipales et des associations juives et de lutte contre l’antisémitisme de Genève, la cérémonie a marqué une étape importante dans la reconnaissance et la commémoration de l'histoire de la communauté juive à Genève. Elle a permis de rappeler l’exclusion, la répression et les violences que cette dernière a subies. A cette occasion, la Ville de Genève a réaffirmé sa ferme opposition envers toute discrimination que subiraient les personnes juives, et tout individu en raison notamment de son origine ethnique, de sa nationalité, de sa culture ou de ses croyances.

Mise en lumière d’une histoire locale méconnue

La Ville de Genève a mandaté Mme Sarah Pflug, docteure en histoire suisse, afin d’établir l’état des connaissances actuelles sur le Cancel. Le rapport éclaire cet épisode méconnu de l’histoire genevoise.

Divisé en quatre parties, il aborde l'histoire des communautés juives en Europe médiévale et examine le contexte politique, économique et social de Genève aux XIVe et XVe siècles. Il analyse la présence de la communauté juive à Genève, de son installation à la création du Cancel, et son expulsion à la fin du XVe siècle. Enfin, il relate le retour progressif des personnes juives à Genève depuis le XVIIIe siècle.

Ces différentes démarches répondent à la motion M-1250, intitulée "Pour que Genève honore la mémoire de l'un des plus vieux ghettos d'Europe", adoptée par le Conseil municipal le 3 mai 2021. La motion demandait au Conseil administratif de faire connaître au public l'histoire du Cancel de Genève, afin d’en préserver la mémoire.

Elles ont été faites en consultation avec les principales associations juives et de lutte contre l’antisémitisme de Genève: la Coordination intercommunautaire contre l'antisémitisme et la diffamation (CICAD), la Communauté israélite de Genève (CIG) ainsi que la Communauté juive libérale de Genève (GIL).

Contact

Service Agenda 21 - Ville durable - Diversité

Bertrand Cassegrain

Chargé de projet

5, rue de l'Hôtel-de-Ville

1204

Genève

Suisse

Article modifié le 18.06.2024 à 15:32