La Ville de Genève participe à un réseau de «smart cities»

La Ville de Genève rejoint le réseau «Open and Agile Smart Cities» (OASC). Cette adhésion marque la volonté du Conseil administratif de faire de Genève la Cité numérique de demain.

L'OASC a été créé en mars 2015 à Bruxelles. Cette initiative vise à un partage de savoir-faire, de connaissance et d'expériences entre les villes. Des grandes villes comme Bruxelles, Sarajevo, Copenhague, Manchester, Helsinki, Amsterdam, Gdansk, Porto, Lisbonne, Glasgow, Valence y ont adhéré. Seules six villes par pays peuvent devenir membres de ce réseau. En Suisse, Bâle, Zürich, St-Gall, Carouge et Montana se sont également déclarées intéressées.

Partage entre villes

En rejoignant l'«Open and Agile Smart Cities», la Ville de Genève s'engage à mener des projets innovants et à mettre à disposition les données ouvertes collectées sur le territoire communal afin de créer des standards entre les villes. De cette manière, les systèmes développés par une administration, et qui s'avèrent intéressants pour d'autres villes, peuvent être facilement repris et partagés.

Genève, la Cité numérique de demain

Initiée par la Direction des systèmes d'information et de communication (DSIC), cette démarche fait partie de la volonté du Conseil administratif de définir une stratégie pour faire de Genève la Cité numérique de demain. En tirant parti des technologies numériques, il s'agit d'œuvrer pour la qualité de vie de toutes et tous et de contribuer à l'innovation économique, sociale et culturelle. Pour Sandrine Salerno, Conseillère administrative en charge des systèmes d'information et de communication, «c'est en adoptant une approche inclusive et transparente que l'on peut améliorer l'efficacité des prestations publiques».

Contact

Direction des systèmes d'information et de communication

25 Rue du Stand

1204

Genève

Suisse

Article modifié le 11.12.2019 à 20:35