Parc Beaulieu

Le parc est célèbre pour ses cèdres majestueux presque trois fois centenaires et ses équipements variés très fréquentés par la population des immeubles environnant. Situé entre le parc des Cropettes et la Promenade Chandieu, il est l’un des plus beaux maillons de la pénétrante verte reliant la gare à l’aéroport.

Article associé dans thèmes

Information importante en lien avec la situation du nouveau coronavirus: les regroupements de plus de 5 personnes sont interdits. De plus, une distance de un à deux mètres entre les personnes doit être respectées. Plus d'informations sur les mesures prises par les autorités

Histoire et aménagement

Au XVIIe siècle, suite à la Révocation de l’Edit de Nantes par Louis XIV, le domaine est acheté par des réfugiés français protestants: la famille de banquiers et négociants de Sellon qui construit notamment la maison de maître. En 1800, en route pour la campagne d’Italie, le premier Consul Napoléon Bonaparte y séjourne et Jean-Jacques de Sellon devient son chambellan. En 1830, le même de Sellon, fonde la «Société de la Paix» qui inspirera les futures organisations internationales. En 1939, la Ville de Genève achète le parc et la maison (transformée en école en 1953). L’ensemble du site de Beaulieu est intégré au quartier d’habitations construit autour de 1960.

Le parc Beaulieu abrite les plus anciens cèdres du Liban plantés en Europe. Ils auraient été offerts autour de 1735, par le responsable du Jardin du Roy de Paris à un membre de la famille de Sellon. Ces cèdres majestueux se situent dans la partie en pente du parc qui accueille aussi la pataugeoire et un jardin de fleurs unique à Genève. Sur la partie plane en haut du domaine est située la maison de maître (école) avec son panorama spectaculaire sur les Alpes. Un verger a été créé ces dernières années entre l’allée de marronniers séculaires dans l’axe de la maison et celle plus récente de sophoras du Japon.

Equipements

Un jardin de fleurs aménagé en 2018 évoque le jardin classique qui existait sur place au XVIIIe siècle. Composé de plantes vivaces, il assure un fleurissement tout au long de l’année. Le verger est composé d'une quinzaine d'arbres de variétés hautes tiges, locales et anciennes choisis avec ProSpecieRara. L’espace est clôturé car aussi utilisé pour l'écopaturage des moutons,. La pataugeoire est une des plus belles de la Ville. Des jeux d’enfants et des fontaines sont aussi disponibles. Quelques jardins potagers sont mis à disposition des habitant-e-s du quartier. Le parc fait l’objet d’une installation pilote par le Service social de la Ville de Genève. Les parcelles sont attribuées par tirage au sort. Des serres sont prêtées par la Ville à un collectif d’associations qui pratique l’agriculture urbaine et accueille les élèves du DIP à travers l’Ecole à la Ferme.
Des WC publics sont situés au milieu du parc, à côté de l’école.

Les chiens tenus en laisse ont accès aux chemins.

Gestion écologique

Les  espaces verts de la Ville sont gérés de façon écologique et sans produits chimiques. Au parc Beaulieu, la biodiversité est favorisée notamment par des tontes tardives des prairies, l’écopaturage avec des moutons, un verger, des haies d'arbustes indigènes, la plantation du jardin de fleurs vivaces et de nombreux nichoirs.

Parc Beaulieu

Rue Baulacre

Voir sur le plan
Voir dans Streetview

Article modifié le 24.04.2020 à 16:42