Cette page est également disponible en English !

Plaine de Plainpalais

Plaine de Plainpalais

Reconnaissable de très haut dans le ciel, cet exceptionnel losange urbain de 640 mètres de long par 200 mètres de large est l’une des plus vastes esplanades de Suisse. Ce site polyvalent se transforme au fil des jours et des nuits, changeant de couleurs, de reliefs, de sons et d’odeurs en fonction de ses affectations.

Article associé dans thèmes

La plaine est bordée d’immeubles de logement, les usagers et usagères de l'esplanade ont le devoir de respecter la tranquillité des habitant-e-s, particulièrement la nuit.

Histoire et aménagement

Le nom de Plainpalais ne vient pas du souvenir d’un palais qui occupa le site mais de plana palus en latin qui se traduit en plaine marécageuse en français. La plate étendue située sur un delta entre Rhône et Arve est inondée régulièrement au fil des siècles. Des faubourgs de Genève qui y fleurissent au Moyen-Âge sont rasés autour de 1530 pour permettre une meilleure défense de la cité fortifiée. La plana palus redevient un terrain vague pour une centaine d’années lorsque en 1637, un bon duc, bien inspiré, propose d’y aménager une promenade plantée d’ormeaux et de tilleuls avec un terrain de jeu du mail. Cet ancêtre du golf et du cricket fait alors fureur dans toute l’Europe. La vaste esplanade ouverte aux portes de la ville fermée devient le lieu privilégié et idéal pour les réjouissances diverses; foires, cirques et autres exercices militaires, sportifs ou culturels s'y succèdent depuis lors. Avec la destruction des fortifications voisines en 1850, commence l’édification de bâtiments tout autour de la plaine.

En 1896, le site accueille pour 6 mois, le palais des Beaux-Arts de l’Exposition nationale suisse. Au XXe siècle, la plaine est couverte d'herbe et traversée par de nombreux chemins. Loin des "botellóns" du début du XXIe siècle, en 1927, une foule anti-alcoolique se presse sur l'esplanade pour le Jubilé de la Croix bleue. La caserne de pompiers de la rue des Bains est inaugurée en 1957; les avertisseurs des camions des valeureux soldats du feu font depuis lors partie du paysage sonore du site. Le plus grand marché aux puces de Suisse prend place sur la plaine à partir de 1970 et un parking souterrain y est ouvert 10 ans plus tard. Différents marchés, cirques et autres rendez-vous forains se succèdent et alternent avec les grands événements et manifestations variées.

La plaine est progressivement réaménagée au début des années 2000. L’herbe fatiguée par les nombreux et toujours plus fréquents usages est remplacée par un sol minéral rouge plus polyvalent. Une grande place de jeux est aménagée ainsi qu’un skatepark spectaculaire. Plusieurs centaines d’arbres sont plantés, dont des micocouliers, chênes, ormes et tilleuls. Ils agrémentent notamment la troisième et nouvelle rangée d’arbres tout autour de la plaine et apportent fraîcheur et verdure aux quidams qui déambulent.

La pointe nord de Plainpalais est occupée par un très bel espace vert triangulaire, le parc Harry-Marc, entièrement rénové en 2014.

Les chiens peuvent être laissés en liberté sur la plaine, à condition d'être accompagnés. Ils doivent toutefois être tenus en laisse à proximité du skatepark et de la place de jeux.

Equipements

Plaine de Plainpalais

Av. du Mail
1205 Genève

Voir sur le plan
Voir dans Streetview

Article modifié le 24.08.2021 à 10:22