Découvertes archéologiques

Les investigations archéologiques ont permis des découvertes inédites sur l’histoire genevoise.

Texte
Image
Image représentant des fouilles archéologiques

Les travaux de terrassement sont l’occasion pour le Service cantonal d’archéologie d’effectuer des fouilles. Plusieurs découvertes très intéressantes ont déjà été effectuées. Les travaux d’aménagement sont actuellement suspendus pour permettre l’extension des investigations archéologiques.

Les fouilles ont révélé une casemate, découverte initialement en 1976 et appartenant au bastion de Saint-Antoine construit en 1560. Il s’agit d’une construction qui menait au flanc sud du bastion. Equipée de deux poternes et d’une meurtrière, elle permettait aux soldats d’accéder aux chambres de tir mises en valeur dans le parking de Saint-Antoine. La présence de ce genre d’édicule était probablement tenue secrète, car cette construction ne figure sur aucune carte de l’époque.

Plus loin, c’est le tracé d’un bastion primitif, datant de 1537 et appelé «mottet de Saint-Laurent» qui a été retrouvé. A l’intérieur de cette enceinte, une aire de cimetière a été mise au jour, probablement située autour de l’ancienne église de Saint-Laurent. Elle contient notamment de tombes construites en dalles de molasse ou de schiste, datées entre les 6e et 8e siècles. D’autres sépultures plus récentes, sans sarcophage et installées en pleine terre, ont vraisemblablement accueilli les dépouilles des pestiférés au 16e ou au 17e siècle. En effet, lors d’épidémies, la population avait le droit d’enterrer les morts dans des fosses profondes le long des fortifications de la ville.

Enfin, un établissement gallo-romain de la fin du 1er siècle de notre ère, aménagé sur un vide sanitaire constitué d’amphores réutilisées, a été découvert en limite sud-ouest de la fouille. Il atteste ainsi une occupation antique du secteur qu’il s’agira de remettre en perspective par rapport aux vestiges plus récents décrits plus haut.

Les investigations archéologiques concentrées sur la partie nord de l’Esplanade de Saint-Antoine mettent ainsi en évidence un condensé tout à fait spectaculaire et inédit de l’histoire genevoise.

Contact

Service cantonal d’archéologie

Evelyne Broillet-Ramjoué

Boulevard Puits-Saint-Pierre 4

1204

Genève

Suisse

Tél. + 41 22 327 94 40

Fax. +41 22 327 94 41

http://www.ge.ch/patrimoine/sca/

Télécharger la vCard

Notez cet article

Merci d'avoir partagé votre avis !

Article modifié le 17.02.2020 à 15:12