Les Séquoias du parc Barton

Une véritable forêt de séquoias orne le parc Barton.

Dès 1850, le séquoia géant de Californie suscite l’engouement et les grands jardins de l’époque désirent en accueillir au moins un exemplaire dans leur collection.
Le parc Barton ne fait pas exception à la règle, mais ne se contente pas de planter un seul spécimen de séquoia. En 1858, Sir Robert Peel, fils du célèbre ministre anglais Robert Peel, achète cette propriété au bord du lac. La même année, il fait construire une villa et crée un jardin dans une composition typiquement anglaise, avec une végétation foisonnante et naturelle, des chemins tortueux et de beaux arbres. Dans ce remarquable parc, Sir Peel reproduit aussi, à petite échelle, une forêt californienne, constituée de séquoias géants.

A cause de notre climat et de la faible profondeur de nos sols, ces séquoias centenaires ne se développeront et ne vivront pas aussi longtemps que ceux vivant aux Etats-Unis, dont le plus ancien représentant mesure 80 mètres de haut et serait âgé d’environ 3800 ans. Mais cette représentation de la forêt californienne, avec ses grands arbres au long tronc rougeâtre, permet aux promeneurs de se plonger dans une atmosphère toute particulière, qui ne se retrouve nulle part ailleurs.

Très attachée à son jardin et à ses arbres, la fille de Sir Peel, Madame Alexandra Barton Peel, lègue sa propriété à la Confédération suisse en 1935, à condition qu’elle ne soit jamais divisée et que les arbres qui s’y épanouissent ne soient pas coupés. Nous pouvons nous réjouir d’une telle décision qui, de nos jours, nous permet de continuer à admirer cette remarquable composition de séquoias.

Galerie

Plan de situation

Image

Les séquoias du parc Barton représentés par les points roses

Notez cet article

Merci d'avoir partagé votre avis !

Article modifié le 10.02.2020 à 14:40