Le sport, un facteur économique à Genève

La pratique du sport est largement privilégiée en ville de Genève, ce qui en fait un facteur économique non-négligeable.

Image
Un match de foot

Il existe peu de statistiques sur le sport au niveau cantonal, et moins encore au niveau communal et intra-communal; c’est pourquoi l’étude «Portrait économique de la Ville de Genève» s’est surtout fondée sur des enquêtes nationales menées par l’Office fédéral du sport (OFSPO) en 2017 et 2020, avant d’examiner les études statistiques disponibles au niveau cantonal et communal.

Pratique du sport aux niveaux genevois et national

Environ deux tiers des Genevois âgés de 15 à 74 ans déclarent pratiquer un sport au moins une fois par semaine. 38% de la population genevoise fait du sport plusieurs fois par semaine, à raison de trois heures au minimum.

Par rapport à l’ensemble de la Suisse romande et à l’ensemble de la Suisse, Genève compte une plus faible part de personnes pouvant être considérées comme entraînées et une proportion supérieure de personnes ne satisfaisant pas aux recommandations en matière d’activité physique.

Il ressort de cette étude que, à Genève, les femmes sont un peu moins actives que les hommes, alors qu’au niveau national, l’activité sportive des femmes est similaire à celle des hommes.

Incidence de l'âge, du niveau de formation et du revenu sur la pratique sportive

Par ailleurs, l’activité sportive diminue avec l’âge: dans le canton de Genève, 50% des 15-29 ans pratiquent un sport plusieurs fois par semaine (pour 3h ou plus au total), tandis que cette part se monte à 33% pour la tranche d’âge des 60-74 ans.

Le niveau de formation et le revenu ont également un impact sur la pratique du sport: plus le niveau de formation et le revenu sont élevés, plus la pratique du sport est fréquente: dans le canton de Genève, parmi les sondé-e-s au bénéfice d’une formation obligatoire, 59% ne pratiquent jamais de sport, alors que la part de "non-sportifs" ou "non-sportives" est de 22% seulement parmi les sondé-e-s au bénéfice d’une formation tertiaire.

Entre 2014 et 2020, la part de répondant-e-s suisses à l’étude considéré-e-s comme sportifs ou sportives (pratique d’un sport plusieurs fois par semaine pour une durée totale d’au moins trois heures) est passée de 44% à 51%, montrant une nette augmentation.

La pratique du sport est indépendante de la taille des communes: aujourd’hui en Suisse, on fait presque autant de sport à la campagne que dans les communes d’agglomération et en ville. Les facteurs socio-économiques semblent plus décisifs pour expliquer les différences dans les pratiques sportives: la part de sportifs très actifs augmente en fonction du niveau de formation et du revenu d’un ménage.

 Adhésion à un club sportif

Selon l'étude de l'Observatoire suisse du sport intitulée Le sport dans le Canton de Genève (2014), 21% de la population résidente de la ville de Genève sont membres actifs d’un club sportif (27% pour le canton de Genève). En rapportant cette part  à la population résidente de 2021, il est estimé que la ville compte 43’005 membres actifs de clubs sportifs.

Engagement bénévole

Très souvent, l’adhésion à un club sportif implique non seulement la pratique collective du sport, mais également un engagement dans des activités bénévoles en faveur de son club ou dans d’autres prestations, par exemple l’organisation de manifestations sportives extérieures au club.

Pour le canton de Genève, la part de membres actifs exerçant une fonction non rémunérée en sein du club est estimée à 17%. Sachant qu’au niveau suisse, les collaborateurs et collboratrices bénévoles consacrent en moyenne 10.9 heures par mois à des activités bénévoles liées au sport, le  le travail effectué par ces bénévoles représente environ 474 et 552 emplois en EPT (équivalent plein temps) pour une valeur ajoutée estimée entre 40'500 et 47’167 milliers de francs (évaluation basée sur un taux de salaire horaire de  45 francs par heure).

Le sport en tant que secteur économique

En Suisse en 2020, le chiffre d’affaires lié au sport a atteint 22,2 milliards de francs, générant une valeur ajoutée brute de 11,4 milliards de francs. Ce secteur contribue ainsi au produit intérieur brut suisse (PIB) à hauteur de 1,7 % et offre un volume de 97’900 emplois en équivalents plein temps (EPT), ce qui représente 2,4% du marché de l’emploi en Suisse.

Pour la ville de Genève, d’après la STATENT (statistique structurelle des entreprises), les établissements liés au secteur économique du sport représentent 1,9% des établissements de la ville de Genève, tandis que les emplois liés au sport représentent 0,9%.

Recensement des équipements sportifs sur la Ville de Genève

Les infrastructures sportives pour la Ville de Genève sont reportées dans le tableau ci-dessous. Les données ont été extraites du Système d'information du territoire de Genève (SITG) le 23 mars 2022.

Tableau

Equipements sportifs en Ville de Genève

Type d'équipement par quartier Aquatique Court Mur Patinoire Piscine Promenade
Ville de Genève 12 11 1 4 9 1
Cité - Centre       1    
Saint-Gervais - Chantepoulet            
Délices - Grottes            
Pâquis - Navigation 2       3  
Champel - Roseraie   5       1
La Cluse - Philosophes            
Jonction - Plainpalais 2          
Bâtie - Acacias   1   2 2  
Eaux-Vives - Lac 2 4        
Florissant - Malagnou            
Sécheron - Prieuré 5          
ONU - Rigot            
Grand-Pré - Vermont         2  
Bouchet - Moillebeau   1 1      
Charmilles - Châtelaine       1 1  
Saint-Jean - Aïre            

Equipements sportifs en Ville de Genève

Type d'équipement par quartier (suite) Salle Stade Stand Terrain Total
Ville de Genève 148 1 2 143 322
Cité - Centre 6     2 9
Saint-Gervais - Chantepoulet 4     5 9
Délices - Grottes 10     5 15
Pâquis - Navigation 6     10 21
Champel - Roseraie 12     21 39
La Cluse - Philosophes 8     7 15
Jonction - Plainpalais 14     10 26
Bâtie - Acacias 8     8 21
Eaux-Vives - Lac 16 1   12 37
Florissant - Malagnou 10     10 21
Sécheron - Prieuré 4     8 17
ONU - Rigot 2       2
Grand-Pré - Vermont 3     6 11
Bouchet - Moillebeau 18     12 32
Charmilles - Châtelaine 17     21 40
Saint-Jean - Aïre 10     6 17

Source: Système d'information du territoire de Genève (extrait le 23 mars 2022)

Titre du bloc

Portrait économique de la ville de Genève

Caroline Schaerer, Giovanni Ferro Luzzi, Haute Ecole de Gestion Genève, Université de Genève 122 pages.

Notez cet article

Merci d'avoir partagé votre avis !

Article modifié le 30.09.2022 à 08:50