Parc des Bastions

Le parc des Bastions est le plus grand parc historique du centre-ville. Il en est aussi le plus ancien, le plus majestueux et le plus fréquenté, théâtre de plusieurs manifestations populaires. 

Tel un caméléon, le parc des Bastions change de couleurs et d’activités au fil des saisons, s’adaptant à tous les publics.

Horaires

Le parc est ouvert tous les jours, 24h/24.

Equipements

Manifestations

Le parc des Bastions accueille des manifestations parmi les plus populaires de la vie genevoise:

et de bien d’autres parfois plus discrètes mais autant appréciées.

Expositions temporaires

Certains organismes ou institutions peuvent parfois obtenir l'autorisation d'organiser une exposition en plein air sur la Promenade des Bastions.

Accès

Le parc des Bastions est accessible en transports publics:

  • bus 20 (arrêt Place de Neuve)
  • bus 3, 5, 36 (arrêts Place de Neuve ou Palais Eynard)
  • trams 12, 17, 18 (arrêt Place de Neuve)

Trouver son itinéraire sur le site web des TPG

Règles et comportements à adopter

Une exceptionnelle collection d’arbres

Plus de 200 espèces différentes

Quelque 140 arbres du parc portent des étiquettes avec leurs noms. Riche de plus de 200 espèces différentes, le parc invite à un tour du monde végétal:

  • érables du Japon,
  • févier d’Amérique,
  • cèdres de l’Atlas,
  • ptérocaryers du Caucase,
  • pins pleureurs de l'Himalaya,
  • mélèzes d’Europe, etc.

Les 140 arbres étiquetés sont présentés en détail dans l’Application gratuite "Genève en poche".

Un arbre de la Paix

Le 9 février 2023, la Ville de Genève et le Comité des relations extérieures Haudenosaunee (Confédération des Six Nations Iroquoises) ont planté un Arbre de la Paix au parc des Bastions pour commémorer le centenaire de la visite du chef Deskaheh à Genève.

Un microclimat favorable

Le parc des Bastions profite d’un microclimat très favorable, il est orienté Sud et protégé du vent du Nord par la colline de la Vielle-Ville. Cette situation permet d’acclimater et de cultiver des arbres rares et parfois uniques, à l’image du jujubier planté en 2017 pour célébrer le 200e anniversaire de premier Jardin botanique de Genève.

Histoire et aménagement

C’est suite à l’épidémie de peste qui frappe le Sud de la France en 1720 que le gouvernement genevois décide d'aménager un jardin-promenade au bas de la Treille pour permettre aux habitant-e-s de sortir tout en restant confiné-e-s dans la ville à l’intérieur des fortifications. L’endroit est nommé «Belle promenade»; voir et être vue en déambulant devient un plaisir. En 1817, Augustin Pyrame de Candolle y crée le premier véritable Jardin Botanique de Genève.

Après la destruction des fortifications décidée en 1849, le lieu est agrandi et réaménagé en parc paysager. Site de l’Université de Genève depuis 1872 il accueille depuis 1917, l’un des hauts-lieux du tourisme à Genève: le Monument international de la Réformation . En 2017, le sol de la promenade centrale est entièrement rénové, le sinistre goudron est remplacé par un sol argilo-calcaire perméable, donnant au parc une atmosphère naturelle et lumineuse.

Gestion écologique

Situé au cœur d’un tissu bâti très dense, le parc des Bastions est un poumon de verdure pour la population. Pour la faune et la flore indigène, il est un refuge qui révèle que peuvent coexister richesse écologique et vitalité urbaine contemporaine. Les  espaces verts de la Ville sont gérés de façon écologique et sans produits chimiques. Au parc des Bastions, la biodiversité est favorisée notamment par des nichoirs et une zone d'orties pour la reproduction de papillons.

Promenade des Bastions

Promenade des Bastions 1
1204 Genève

Voir sur le plan

Accessibilité du lieu

Accessible en fauteuil roulant

Accessible en fauteuil roulant

Voir dans Streetview

Article modifié le 14.05.2024 à 11:13