Un Jardin de roses 100% naturel au parc La Grange

Le Jardin de roses a été inauguré. Ce nouvel espace fleurit sur le site de la roseraie historique du parc La Grange. Entretenu sans aucun produit phytosanitaire, ce jardin, vivant et contemporain, resplendit au fil des saisons grâce à la grande diversité de fleurs et d’arbustes qui le composent.

Image
Jardin des roses

Evénement rare, la roseraie historique du parc La Grange, l’un des plus illustres symboles de la Genève végétale, renaît sous la forme d’un Jardin de roses durables. Une pergola métallique a été construite en amont du jardin. Elle se couvrira entièrement de roses grimpantes d’ici quelques années.

Un chemin de 250 mètres de long a également été créé en matière perméable dans la lisière boisée pour donner de nouveaux points de vue sur le jardin de roses. 

Du chimique au naturel

Le nouveau Jardin de roses multicolores sera entretenu sans aucun produit phytosanitaire. Les rosiers ont été choisis pour la qualité de leur floraison et pour leur résistance aux maladies et insectes et leur capacité supposée à s’adapter au changement climatique.

Ces rosiers, associés à la variété de plantes du site, contribuent activement au développement de la biodiversité du parc. Plus authentique, l’ensemble de l’aménagement demande également moins d’entretien que l’ancienne roseraie, soutenue par des traitements chimiques, qui ont fini par épuiser son sol. Le nouvel arrosage automatique est plus efficace et le paillage limite l’évaporation en attendant que les plantes couvrent l’ensemble de la surface.

Des traitements naturels sont utilisés pour prévenir les problèmes de maladies et de ravageurs, renforçant ainsi la résistance des fleurs. Alfonso Gomez, Conseiller administratif en charge de l‘environnement, se réjouit «de pouvoir écrire un nouveau chapitre dans l’histoire de la roseraie de La Grange en conciliant la beauté du lieu avec le respect de la petite faune, des insectes et du sol, tout en tenant compte de sa substance patrimoniale et de l’attachement que lui porte le public.» 

Une variété époustouflante

Quelque 400 pieds de rosiers de près de 200 variétés différentes sont plantés. Pour allonger la durée de floraison du site, les roses sont accompagnées de plus de 4000 fleurs variées, plantes vivaces et bulbes. Leur mariage lumineux renforce l’impact de l’ensemble et contribue à revitaliser ce site patrimonial unique au cœur d’un des plus grands parcs de Suisse.

Si pour l’heure les plantes vivaces ont le plus fort impact visuel, cette impression s’inversera progressivement au profit des roses qui, d’ici cinq ans environ, atteindront deux mètres de hauteur. 

Une évolution spectaculaire

Le spectacle sera particulièrement resplendissant au cœur du jardin octogonal à l’intérieur de quatre chambres dont les murs de roses procureront aux visiteurs et visiteuses des expériences sensorielles inédites. Chaque chambre est composée autour d’un thème: la chambre des Dames avec des roses au nom de femmes (‘Ingrid Bergman’, ‘Jeanne d’Arc’, ‘Benoite Groult’); la chambre des roses anciennes (avec un charme romantique et champêtre aux tons pastels), la chambre des roses modernes à laquelle des roses de Chine donne une ambiance très colorée, et la chambre des roses musquées au parfums prononcés. 

Un impressionnant travail de restauration

La pergola d’inspiration italienne (en pierre, brique et béton peint façon bois) a été restaurée. Elle est fleurie de roses et agrémentée d’une vigne qui célèbre la sculpture centrale de Bacchus. Les murs fleuris en pierres ont été remontés à l’identique. Enfin, la fontaine en pierre (datant d’avant 1900) avec sa vasque en coquillage est placée sous la nouvelle pergola, et dialogue avec la pergola italienne située dans le même axe de l’autre côté de l’octogone.

Rappel historique

Constituant l'un des attraits majeurs du parc La Grange, la roseraie historique a été construite au lendemain de la seconde guerre mondiale, grâce à l'engagement de soldats fraîchement démobilisés. La roseraie a enchanté des générations de Genevois-es et de touristes venu-e-s du monde entier. Aménagée au bas du parc, suivant les plans du fameux architecte paysagiste Armand Auberson (créateur de l’horloge fleurie en 1955), la roseraie est disposée au soleil et à l’abri des vents. Elle est surplombée d’une magnifique pergola construite au XIXe siècle par le propriétaire du domaine, François-Edmond Favre, à son retour d’Italie. Jusqu’en 2015, la roseraie a donné lieu au prestigieux Concours international de roses nouvelles de Genève. La rénovation de la roseraie, dont le sol a été épuisé par des décennies de traitement chimique, a démarré en 2020.

Le nouveau Jardin de roses en chiffres 

  • 415 pieds de rosiers (buissonnants, grimpants, pleureurs, etc.)
  • 181 variétés différentes de roses réparties en 4 chambres de 300m2 chacune
  • 4'400 plantes compagnes des roses : vivaces, bulbes, grimpantes, etc. (pivoines, clématites, sauges, œillets, campanules) 
  • 880 arbustes de haie (if, filaire, fusain et topiaires)
  • 2'230 m2 de surface pour l’octogone (50m de large)
  • Un nouveau chemin de 250 mètres linéaires
  • 1 nouvelle pergola de 21 m de long, 4 m de large et 4,40 m de hauteur.
  • 10 bancs et 9 chaises (à accoudoirs)
  • 4 bancs en bois de la roseraie originale déplacés autour de la Villa La Grange 
  • 170m3 de sol goudronné dégrappé
  • 1858: date estimée de construction de la pergola italienne et de sa terrasse
  • 1946: ouverture de la roseraie historique
  • 2022: inauguration du nouveau Jardin de roses

Plus d’informations sur la page Jardin de roses du parc la Grange.

 

Contact

Anne Bonvin Bonfanti

Département des finances, de l'environnement et du logement

Conseillère de direction

Contact médias

5, rue de l'Hôtel-de-Ville

1204

Genève

Suisse

Tél. +41 22 418 22 43

Courriel

Télécharger la vCard

Article modifié le 14.05.2024 à 11:14