dessin bleu foncé et orange de bâtiments

Dossier d'information Le changement climatique à Genève

Stratégie climat: énergie et bâtiments de la Ville de Genève

L’énergie nécessaire pour le chauffage et l'électricité dépasse ce que la commune peut produire. Actuellement, ces besoins ne peuvent pas être entièrement couvert par les énergies renouvelables. C’est pourquoi, la Ville doit réduire la consommation énergétique de ses bâtiments à travers la rénovation, l'optimisation technique et l'amélioration de l'éclairage.

Rubrique associée

Stratégie climat - axe bâtiments énergie - contenu

À elle seule, la consommation énergétique pour la construction et l’exploitation des bâtiments et des infrastructures représente 30% du bilan carbone de la ville.

La diminution de l’empreinte carbone est liée à la réduction massive de la consommation énergétique des constructions et des infrastructures. 

Découvrez la mesure phare

Réduire la consommation énergétique

Agir sur les bâtiments, diminuer leur consommation d’énergie et augmenter la part d’énergies renouvelables constituent les pierres angulaires de la transition énergétique.

100% d'énergies renouvelables à l'horizon 2050

100% d’énergies renouvelables à l’horizon 2050 pour chauffer les bâtiments municipaux, c’est le pari engagé. Depuis plusieurs années, la Ville de Genève s’engage activement pour réaliser la transition énergétique de ses bâtiments en les rendant plus performants énergétiquement. Notamment en améliorant l’isolation, en optimisant les installations techniques et en collaborant étroitement avec les Services Industriels de Genève  et l'Office cantonal de l'énergie pour développer le réseau de chauffage à distance.

Le réseau de chauffage à distance fonctionne comme un grand chauffage central, où l’énergie est distribuée jusqu'aux immeubles par des conduites souterraines sous forme d'eau chaude. Son objectif est de couvrir les besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire de la population. À l’horizon 2030, ce réseau fournira 80% d'énergie renouvelable aux premiers quartiers du centre-ville.

Consommer moins et produire mieux

Pour renforcer son autonomie énergétique, la production d’électricité photovoltaïque installée sur le parc immobilier de la Ville devrait avoir plus que doublé d’ici à 2025 et être multipliée par près de cinq d’ici 2030. Cet objectif est combiné à une stratégie de végétalisation des toitures plates. Cela permet de produire de l’électricité propre, mais aussi de favoriser la biodiversité en ajoutant de la végétation sur les toits. 

Grands consommateurs

Les bâtiments considérés comme "grands consommateurs" représentent 60% de la consommation d'énergie totale du parc immobilier de la Ville de Genève. Afin de répondre à cet enjeu, la Ville a choisi d’accélérer la rénovation de ces bâtiments en priorité. 

Article modifié le 14.05.2024 à 11:19