dessin en orange et violet de la ville avec un jet d'eau

Dossier d'information Le changement climatique à Genève

Stratégie climat: exemplarité de l'administration

Actuellement, les émissions de l’administration municipale représentent 3 % du bilan carbone de son territoire. Consommation de biens et services, patrimoine bâti et financier ou encore mobilité, depuis plusieurs années, l’administration fait des efforts pour diminuer la consommation énergétique et les émissions émissions de gaz à effet de serre (GES) de ces secteurs. Pourtant, les résultats ne sont pas encore suffisants. Plus que jamais, dans son rôle pionnière et de modèle, la Ville de Genève veut montrer la voie et susciter l’adhésion.

Une réduction des émissions de gaz à effet de serre depuis 2005

Depuis 2005, grâce à l’optimisation et à la rénovation des installations de chauffage, la Ville a réduit de 29 % les émissions de gaz à effet de serre (GES) du patrimoine bâti municipal. Un résultat prometteur en vue d’un objectif clair: qu’il soit totalement alimenté par des énergies renouvelables d’ici à 2050.

La durabilité s’est aussi imposée dans d’autres secteurs d’activités de l’administration. Les mesures les plus fortes relèvent principalement de la rénovation et de la construction des bâtiments, des transports et des achats de biens et services

Accélérer les mesures et développer de nouvelles actions

Malgré cela, les résultats ne sont pas encore à la hauteur du défi. Afin de participer à l’effort mondial pour atteindre la neutralité carbone, l’administration municipale se veut responsable et exemplaire, en accélérant les mesures déjà prises et en développant de nouvelles actions. Elle s’engage également à actionner tous les leviers à sa disposition: politiques, institutionnels, administratifs et de sensibilisation.

Et maintenant?

L’adoption de la Stratégie climat par la Ville de Genève marque une nouvelle étape dans sa lutte contre le dérèglement climatique, mais pas la dernière. Nous sommes à un moment clé de notre histoire, dans lequel chacun-e a un rôle à jouer en matière de protection  du climat. Par sa capacité d’entraîner son territoire vers le changement, par son aptitude à impulser de nouvelles dynamiques, par son niveau d’exigence dans tous les domaines, la Ville a un pouvoir d’action déterminant.

Face à l’énorme défi que représente le dérèglement climatique, il s’agit de créer de nouvelles opportunités, afin de gagner l’adhésion du plus grand nombre au projet d’une société inclusive et résiliente, capable de s’adapter, de faire évoluer et de transformer ses pratiques dans le monde qui se crée aujourd’hui.

Article modifié le 23.02.2022 à 14:58