Réhabilitation de l'Ancien Manège

Bâtiment singulier de la Vieille-Ville, reconnaissable à sa façade en hémicycle, l’Ancien Manège a été construit en 1829 par l'architecte François Brolliet. Réhabilité et rebaptisé «Manège en Ville», le bâtiment est désormais aménagé en équipements publics largement ouverts sur le quartier. 

Image
Ancien manège

Cet équipement est le résultat d’une mobilisation citoyenne et d’un processus participatif de plus de six ans entre les architectes lauréats du concours, les associations de quartier, les futurs utilisateurs et utilisatrices du bâtiment et les services municipaux.

Historique

À l’origine destiné à la pratique de l’équitation, le bâtiment a fait l’objet de deux transformations au cours du XXème siècle. Dans les années 1930, il fut partiellement utilisé comme garage, puis transformé en parking en 1950, au prix d’interventions importantes sur sa structure. Malgré ces modifications, l’Ancien Manège de Saint-Léger reste en Suisse un des très rares édifices de ce type datant de la Restauration. Racheté par la Ville à l’Etat en 2015, le bâtiment servait encore de parking en novembre 2018.

Le projet

Depuis plusieurs décennies, ce bâtiment faisait l’objet de débats nourris entre la société civile, le monde associatif et le monde politique. La Ville de Genève, sous l’impulsion de son Conseil municipal, a décidé de le réhabiliter, en l’aménageant en équipements publics. Le quartier de Cité-Centre et la Vieille-Ville en particulier manquaient en effet d’espaces à disposition des associations et des habitant-e-s. L’augmentation des besoins d’accueil pour la petite enfance et le parascolaire nécessitait également de nouveaux équipements afin de répondre à la demande.

Image
Ancien manège

Programme et description de l'ouvrage

L’Ancien Manège accueille quatre entités distinctes, dans un programme commun. Une entrée unique dans le bâtiment fédère tous les usager-ère-s et renforce l’idée d’appartenir à une grande maison. L’accès latéral au bâtiment permet à la rotonde en demi-cercle de devenir un espace d’accueil et de rencontre, en relation directe avec la rue.

Les différents équipements se développent ensuite sur trois niveaux, les affectations ayant été réparties selon les dimensions des espaces à disposition:

  • L’espace de vie enfantine - halte-jeux et espace parents-enfants - propose 29 places et se situe au rez-de-chaussée, dans le corps latéral côté St-Léger.
  • La ludothèque est installée en symétrie au même niveau, dans l’aile sur la rue Jean-Daniel Colladon.
  • À l’étage, la grande salle polyvalente accueille un restaurant scolaire de 80 places.
  • Enfin, la maison de quartier loge au dernier étage et s’ouvre sur l’espace public au-dessus de la rotonde. Les espaces de services, la cuisine ainsi que des bureaux sont installés dans les tours.

Entre rénovation et conservation du patrimoine

Le projet des architectes du bureau ESTAR a permis de mettre en valeur les affectations passées du bâtiment. Une rénovation douce a été privilégiée, afin de préserver les éléments caractéristiques de cet édifice ancien. Ainsi, le choix des matériaux mis en œuvre a fait l’objet d’un équilibre délicat entre les besoins des usager-ère-s et ceux liés à la conservation du patrimoine.

Un sous-sol a été réalisé et a permis de créer un socle technique rassemblant le local ventilation, la chaufferie, les départs sanitaire, la cabine électrique, des dépôts de stockage, une buanderie et un espace pour le nettoyage. La dalle de béton intermédiaire a été démolie pour libérer les grandes ouvertures cintrées au deuxième étage, permettant à la lumière d’entrer de manière symétrique, et ainsi obtenir une généreuse salle commune. Le seul ajout structurel est une nouvelle toiture plate en bois au-dessus de l’aile sud, résultant de la démolition des rampes et du volume de la rue de Saint-Léger, et offrant une terrasse au niveau de la salle, la prolongeant vers l’extérieur. Enfin, la toiture a bénéficié d’une réfection conséquente. La couverture a été entièrement refaite en tuiles plates neuves de Bardonnex. Certains assemblages de la charpente d’origine ont été révisés et les combles ont été maintenues froides.

Concept énergétique

La rénovation a permis d’améliorer la performance énergétique du bâtiment, toujours en préservant ses qualités patrimoniales. L’enveloppe thermique bénéficie désormais de performances égales à celles d’un bâtiment rénové Minergie.

Contact

Direction du patrimoine bâti

25 Rue du Stand

1204

Genève

Suisse

Notez cet article

Merci d'avoir partagé votre avis !

Article modifié le 08.12.2021 à 15:34