Un chemin arboré au Bois de la Bâtie.

Dossier d'information Le changement climatique à Genève

Renforcer la trame verte municipale

L’objectif de cette mesure consiste à connecter les zones de nature en périphérie et dans la ville par des chemins végétalisés qui pourront être empruntés par les humains et la petite faune. 

La trame verte est constituée des grands espaces verts ainsi que toutes les formes de végétation qui parsèment la Ville tels que les arbres isolés, les haies ou les toitures végétalisées.

Image
Des joggers sur un chemin arboré au Bois de la Bâtie.

L’intérêt d’avoir une trame verte

Ces parcours continus permettent aux humains de circuler de manière apaisée et ressourçante. Ce sont également des espaces d’échanges pour la biodiversité entre la ville et sa périphérie ou entre les différents réservoirs de faunes et de flore en ville. Cela permet par exemple de renouveler la diversité génétique d’une espèce par croisement avec des communautés voisines.

Etat d’avancement de la mesure

L’inscription du plan stratégique de végétalisation (PSV) dans le plan directeur communal et l’adoption d’une stratégie d’arborisation municipale ont permis de planifier finement la végétalisation de la ville pour les prochaines années. Le PSV a pour objectifs l'expansion des espaces verts, le renforcement du maillage vert et la promotion de la nature en ville. La stratégie d’arborisation vise à améliorer les conditions de vie des arbres et en planter de nouveaux dans les rues et places dont la situation sociale, sanitaire, climatique ou écologique justifie une intervention prioritaire. Par exemple un projet inédit d’abandon progressif de la taille est mené sur des arbres jusqu’ici taillés en "tête de chat" (une taille d’entretien annuelle qui vise à conserver un volume réduit et/ou une forme particulière aux arbres), leur permettant désormais de développer leur canopée.

Chiffres clés

  • Plus de 2'000 arbres plantés depuis 2020, contre 450-600 plantés sur la même période auparavant;
  • Surface de toitures végétalisées des bâtiments municipaux: + 2'261m² réalisés et 4'835m² prévus en 2024-2025;
  • 6 préaux d’école végétalisées (Ecole Geisendorf Poterie, Hugo de Senger, Budé, Jardin du Rhône, Charles Giron, Crêts de Champel);
  • Conversion de la taille "tête de chat" de 218 arbres en forme semi-libre;
  • Plantation de 4 micro-forêts (Villereuse, Charmilles, place Beatriz-Consuelo (Anciennement place Sturm) et Grottes) d’une surface totale de plus de 1'200 m².
Image
Un préau d'école à Trembley.

Perspectives

Les perspectives pour le renforcement de la trame verte sont encourageantes, avec la création prévue de nouveaux parcs (par exemple le parc public à la Pointe de la Jonction), la végétalisation de l'espace public dans des quartiers clés comme les Pâquis et le projet de végétalisation de 9 préaux d'écoles et l’analyse du potentiel de végétalisation de 25 préaux en cours. 

Article modifié le 19.07.2024 à 11:53